En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
+0.68 %
4 785.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 831.94
+0.73 %
DAX PTS
10 788.09
-0.21 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.139
-0.03 %

Mélenchon dénonce "un président en panne sèche"

| AFP | 255 | Aucun vote sur cette news
Le chef de file des Insoumis Jean-Luc Mélenchon lors d'une réunion de son parti à Lille, le 30 octobre 2018
Le chef de file des Insoumis Jean-Luc Mélenchon lors d'une réunion de son parti à Lille, le 30 octobre 2018 ( Philippe HUGUEN / AFP/Archives )

Le chef de file des Insoumis Jean-Luc Mélenchon a dénoncé mardi un "président en panne sèche", dont les propositions pour résoudre la crise des "gilets jaunes", présentées mardi, sont "hors-sol et hors réalité politique du pays".

"Le président est en panne sèche, comme le président de Gaulle parlant dans le vide en plein mai 68", a critiqué le président du groupe France insoumise à l'Assemblée nationale, auprès de la presse.

"Il ne prend pas la mesure de la situation; aujourd'hui sur l'île de la Réunion, la situation est insurrectionnelle", tandis qu'en métropole "on voit se maintenir des barrages et on sent que la préparation des manifestations de samedi prochain est très active", a estimé M. Mélenchon.

Pour lui, "il faut proposer des sorties de crise": "Ça ne peut pas être +donnez-moi trois mois pour discuter dans une commission+. Cette proposition paraît absolument hors-sol et hors réalité politique du pays".

La France insoumise propose a contrario de rediscuter le budget, "pas encore adopté", pour "abroger la surtaxe carburant, et pour que le budget soit en équilibre, le rétablissement immédiat de l'ISF".

La question des "gilets jaunes" est selon lui: "Les Français participent-ils au même effort, ou est-ce que certains donnent à la pompe ce que d'autres ne donnent plus?"

Interrogé sur les intentions écologiques du président, Jean-Luc Mélenchon a ironisé: "S'il veut faire de la transition écologique, je dis +Eurêka+, mais c'était dans mon programme présidentiel, pas dans le sien".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…