En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 047.98 PTS
+0.03 %
6 039.00
-0.05 %
SBF 120 PTS
4 759.60
-0.03 %
DAX PTS
13 565.73
+0.07 %
Dow Jones PTS
29 196.04
-0.52 %
9 166.63
+0. %
1.109
+0.08 %

Martinez (CGT) offusqué de voir Carlos Ghosn saisir les prud'hommes

| AFP | 510 | 3.40 par 5 internautes
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, le 13 janvier 2020.
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, le 13 janvier 2020. ( Ludovic Marin / AFP/Archives )

"C'est indécent": Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, a fustigé la décision de Carlos Ghosn, l'ancien PDG de Renault, de recourir aux conseils de prud'hommes pour réclamer son indemnité de départ à la retraite.

"Je pense à tous ces salariés qui ont été aux prud'hommes contre Renault du temps de Carlos Ghosn. Je ne sais pas si ça les fait rire, ce genre de situation", a-t-il réagi sur LCI.

"C'est indécent! Il faut arrêter avec Carlos Ghosn, qui a supprimé des dizaines de milliers d'emplois dans le groupe Renault... avec un train de vie et une suffisance", a-t-il ajouté.

"C'est quelqu'un qui a massacré l'emploi, l'industrie et qui veut aller aux prud'hommes comme un salarié qui a été licencié par exemple chez Renault", a ajouté le dirigeant syndical, lui-même technicien chez Renault Boulogne-Billancourt.

"Si ce n'était pas aussi grave, ça pourrait faire sourire", a-t-il conclu.

En tant qu'ancien salarié de Renault, M. Ghosn a saisi en référé les prud'hommes à Boulogne-Billancourt, siège de l'entreprise dans la banlieue sud-ouest de Paris, pour réclamer le paiement de son indemnité de départ à la retraite, un litige qui porte sur un montant de près de 250.000 euros. Une audience est prévue "fin février".

"C'est scandaleux!", s'est indigné au micro de Sud Radio le député LFI de Seine-Saint-Denis Eric Coquerel, qui n'est pas "admiratif de son travail de capitaine d'industrie" car il a "supprimé des milliers d'emplois Renault en France".

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
5 avis
Note moyenne : 3.40
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2020

Prodways Group annonce le lancement d’une activité en Europe pour l’intégration des nouvelles solutions Cloud de la plate-forme 3DExperience et une prise de participation minoritaire au capital…

Publié le 22/01/2020

McPhy flambe de 13% à 4,50 euros ce mercredi, alors que le spécialiste des équipements de production et distribution d'hydrogène a annoncé avoir été...

Publié le 22/01/2020

Canal + aurait, selon l'Equipe, prolonger ses droits de la Formule 1 jusqu'en 2022 (le contrat actuel se termine en 2020). Diffuseur depuis 2013 des grands prix de Formule 1, Canal + a renouveler son…

Publié le 22/01/2020

Orpea recule de 3% à 113,60 euros ce mercredi après l'annonce de la nouvelle répartition de son actionnariat au 22 janvier 2020 suite au reclassement...

Publié le 22/01/2020

Moody's confirme la note crédit (CFR) d'Europcar Mobility Group à 'B1' avec une perspective qui passe de 'sous revue' à 'négative'...