5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Marseille: un élu LR demande à Collomb la dissolution de l'Action française

| AFP | 207 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb lors d'un discours à Bordeaux, le 17 novembre 2017
Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb lors d'un discours à Bordeaux, le 17 novembre 2017 ( NICOLAS TUCAT / AFP/Archives )

Le maire LR des 6e et 8e arrondissements de Marseille a demandé la dissolution de l'Action Française dans la cité phocéenne, après des débordements violents autour du local de ce groupuscule royaliste, dans un courrier au ministre de l'Intérieur consulté jeudi par l'AFP.

Yves Moraine, qui préside le groupe des Républicains au conseil municipal de Marseille, demande également à Gérard Collomb l'interdiction des opposants à l'Action Française: classés à l'extrême gauche, ces derniers appellent régulièrement à des actions et contre-manifestations.

Invoquant "de graves troubles à l'ordre public", M. Moraine dit rejeter tant les royalistes que leurs opposants, deux "groupes politiques extrémistes et violents qui s'affrontent". Après des plaintes de riverains sur les troubles survenus dans leur rue, il s'agit de "défendre les habitants pris en otage", poursuit le maire.

La dissolution d'une association politique est une décision rare, qui répond à des conditions strictes et dépend du ministre de l'Intérieur. A Marseille, la préfecture de police interdit régulièrement rassemblements et contre-manifestations attribuées à "la mouvance antifasciste et anarcho-autonome", aux abords du local de l'Action Française. M. Moraine demande "le strict respect de ces interdictions" et l'arrestation des contrevenants.

Organisation royaliste se réclamant de Charles Maurras, inspirateur des mouvements d'extrême droite condamné après la guerre pour son soutien résolu au régime de Vichy, l'Action Française a été particulièrement active ces derniers mois en Provence.

Ses militants, souvent jeunes, ont perturbé des réunions de personnalités politiques locales, et une conférence universitaire sur le FN. Mi-novembre, un militaire, membre de l'Action Française, a été condamné à 8 mois de prison avec sursis à Marseille pour des violences survenues devant un lycée lors d'une distribution de tracts.

Mi-octobre, le député La France Insoumise (LFI) de Marseille Jean-Luc Mélenchon avait déjà demandé la fermeture du local du groupuscule royaliste, au lendemain d'affrontements avec des militants antifascistes.

Le nom du chef de file des Insoumis venait d'être cité, comme cible potentielle, dans un dossier "d'association de malfaiteurs terroriste", impliquant une dizaine de personnes en lien avec un ancien militant de l'Action Française Provence.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS