En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 095.07 PTS
-0.02 %
5 090.00
-0.09 %
SBF 120 PTS
4 073.02
-0.12 %
DAX PTS
11 614.16
+0.78 %
Dowjones PTS
25 250.55
-0.35 %
7 068.67
-1.24 %
1.158
+0.18 %

Marseille: un élu frontiste porte plainte contre le sénateur FN Stéphane Ravier

| AFP | 358 | Aucun vote sur cette news
Stéphane Ravier, le 13 juin 2017 à Marseille
Stéphane Ravier, le 13 juin 2017 à Marseille ( ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP )

Le sénateur FN Stéphane Ravier est visé par une plainte d'un élu frontiste marseillais, Michel Cataneo, qui l'accuse de l'avoir forcé lors d'un entretien musclé à démissionner de ses mandats sous la violence et les menaces.

Les faits se seraient produits lundi, lorsque M. Cataneo a été convoqué par M. Ravier et un membre du FN, Stéphane Dheilly, au siège marseillais du parti, affirme cet élu municipal et de la métropole dans sa plainte révélée par le site d'investigation locale Marsactu, et consultée vendredi par l'AFP.

Sollicités par l'AFP, MM. Ravier et Dheilly n'avaient pas donné suite vendredi. Interpellé jeudi soir par un opposant lors d'un conseil d'arrondissement où il siège également, M. Ravier a démenti "formellement", écrit La Provence.

Une enquête a été ouverte et confiée aux enquêteurs de la Sûreté départementale, a indiqué par ailleurs une source policière.

Aux policiers, M. Cataneo a expliqué avoir été conduit dans un bureau fermé à clé, avec M. Ravier, également secrétaire départemental du FN dans les Bouches-du-Rhône, et M. Dheilly, qui l'auraient, selon son récit, injurié, lui auraient fouillé les poches, exigé le code de son portable et "confisqué" ses affaires.

Stéphane Ravier lui aurait "donné des claques sur les joues, avec ses deux mains à la fois" de manière "humiliante". Il aurait ensuite été contraint de se mettre à genoux et pris en photo. "Tu baigneras dans ta merde et ton sang", lui aurait promis le sénateur s'il parlait de ce rendez-vous musclé.

Il affirme ensuite avoir été contraint en présence de deux autres personnes de signer trois lettres, à la présidente du Front National Marine le Pen, à la mairie de Marseille, et au préfet pour démissionner de son mandat de conseiller municipal.

M. Cataneo a assuré aux enquêteurs avoir eu "très peur", et être "impacté psychologiquement", mais ne pas avoir été blessé.

Interrogé par l'AFP, le secrétaire national du FN chargé des fédérations, Jean-Lin Lacapelle n'a pas voulu commenter la plainte mais a précisé que M. Cataneo allait être entendu par les instances disciplinaires du parti pour des propos "critiques" tenus à l'encontre du mouvement, de son organisation et de ses dirigeants.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

L'Eanm est le congrès de référence pour le secteur de la médecine nucléaire

Publié le 15/10/2018

Performance au rendez-vous...

Publié le 15/10/2018

Les deux sociétés de communications et d'électronique de défense Harris et L3 ont annoncé dimanche une "fusion entre égaux", qui créera un ensemble affichant des ventes annuelles de 16 Mds$.

Publié le 15/10/2018

Le projet bénéficiera d'un contrat de rémunération d'une durée de 10 ans à compter de sa mise en service prévue à la fin de l'année 2019...

Publié le 15/10/2018

Muriel Benedetto Marmilloud travaillera aux côtés du Président Directeur Général, Olivier Jallabert...