En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 381.34 PTS
-0.66 %
5 376.50
-0.74 %
SBF 120 PTS
4 308.02
-0.63 %
DAX PTS
12 628.78
-0.45 %
Dowjones PTS
25 064.50
-0.53 %
7 352.36
+0.00 %
1.165
+0.04 %

Marine Le Pen reçue le 19 décembre par Edouard Philippe sur ses problèmes bancaires

| AFP | 663 | Aucun vote sur cette news
Marine Le Pen rencontrant Édouard Philippe à Matignon le 29 novembre 2017
Marine Le Pen rencontrant Édouard Philippe à Matignon le 29 novembre 2017 ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )

Edouard Philippe a reçu le 19 décembre la présidente du FN Marine Le Pen qui voulait lui exposer ses problèmes bancaires, a-t-on appris mardi auprès du parti d'extrême droite, confirmant une information de l'hebdomadaire L'Express.

"C'est une bonne nouvelle que le Premier ministre l'ait reçue. Nous avons été reçus de manière professionnelle. C'est Mme Le Pen qui avait demandé ce rendez-vous pour exposer des problèmes bancaires pénibles pour le Front national", a déclaré à l'AFP le trésorier du parti, Wallerand de Saint Just, qui a participé à cette rencontre.

"M. Philippe a reçu Mme Le Pen pour écouter dans le détail ses griefs. Il nous a indiqué que nos problèmes seraient étudiés. Mais il ne nous a pas dit qu'il avait des solutions", a ajouté le dirigeant frontiste.

Le FN n'avait pas l'intention de rendre publique cette rencontre, a précisé M. Saint Just.

Plusieurs comptes du FN ont été récemment clôturés par la Société Générale. La banque HSBC a clôturé pour sa part le compte personnel de Mme Le Pen. Cette dernière avait dénoncé une "fatwa bancaire" et une "persécution".

Le FN avait alors saisi la Banque de France, qui a enjoint le Crédit du Nord, lui-même filiale de Société Générale, d'ouvrir deux comptes, l'un pour le FN, l'autre pour le mandataire financier du parti, M. Saint Just.

N'ayant pas pu obtenir de prêts des banques pour la présidentielle, le FN avait contracté deux prêts auprès de Cotelec, le microparti du père de Marine Le Pen.

Pour les législatives, l'ancienne candidate à la présidentielle avait lancé début juin un "emprunt patriotique", qu'elle a relancé à nouveau mi-décembre.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

Les marchés européens évoluent proches de l’équilibre. La prudence domine alors que le yuan a touché un plus bas depuis un an contre le dollar. Les investisseurs s’inquiètent que…

Publié le 20/07/2018

Boiron est malmené à la mi-journée à Paris, en retrait de 4,3% à 69,7 euros...

Publié le 20/07/2018

Le groupe à la pomme capitalise près de 950 Mds$ avant les comptes

Publié le 20/07/2018

L'histoire pourrait s'accélérer prochainement

Publié le 20/07/2018

En hausse de 2,4% à 118,40 euros, Rémy Cointreau signe la plus forte progression du SBF 120, soutenu par l'annonce d'un ralentissement moins marqué que prévu de sa croissance organique au premier…