En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 363.79 PTS
-
5 368.0
-
SBF 120 PTS
4 309.93
-
DAX PTS
12 157.67
+0.51 %
Dowjones PTS
26 246.96
+0.71 %
7 494.40
+0.80 %
1.167
-0.01 %

Marine Le Pen: "nous risquons la mort du RN"

| AFP | 260 | Aucun vote sur cette news
Marine Le Pen le 7 septembre 2018 à Châlons-en-Champagne
Marine Le Pen le 7 septembre 2018 à Châlons-en-Champagne ( FRANCOIS NASCIMBENI / AFP )

Marine Le Pen, en visite dimanche dans le Pas-de-Calais, a estimé que "nous risquons la mort du Rassemblement national", si la décision de justice le 26 septembre confirmait le gel du versement de 2 millions d'euros d'aides publiques.

"Au mois de juillet, ils (les juges financiers parisiens) ont fait un hold-up sur notre dotation publique, mettant le mouvement que je préside dans une situation extrêmement difficile. Nous sommes évidemment sous le coup d'une épée de Damoclès", a déclaré la présidente du RN (ex-FN) à la presse, lors d'un déplacement à Hénin-Beaumont.

"Le 26 septembre, une décision va intervenir. Si elle est négative, nous risquons la mort du Rassemblement national".

Celle qui est aussi députée de la 11 circonscription du département est à nouveau convoquée devant les juges, dans le cadre de l'affaire des emplois fictifs au Parlement européen.

"Je leur dirai ma manière de penser", a-t-elle répondu, sans dire si elle se conterait d'une simple déclaration, comme lors de sa mise en examen en juin 2017.

L'enquête cible 17 députés et une quarantaine de collaborateurs parlementaires, pour un préjudice évalué par le Parlement européen à 6,8 millions d'euros, entre 2009 et 2017.

Le 28 juin, les juges ont ordonné la saisie de 2 millions d'euros d'aides publiques qui devaient revenir au RN, le qualifiant d'"organisateur des détournements".

Le RN, qui a formé un recours contre cette décision, saura le 26 septembre si la justice confirme ou non la saisie.

"Les coups sont de plus en plus durs, sont de plus en plus nombreux, mais s'ils croient qu'ils vont nous déstabiliser, ils se trompent, car plus nous sommes attaqués, plus nous sommes renforcés dans nos convictions et dans notre volonté de gagner", a déclaré l'ancienne finaliste à l'élection présidentielle de 2017.

Lors de son discours, prononcé à sa permanence, elle est également revenue sur les élections européennes de 2019, et a exhorté les militants à être à "ses côtés".

"On voit se lever partout des forces populaires", a-t-elle déclaré, en citant la Hongrie, la Pologne, l'Autriche "et peut-être aujourd'hui, la Suède" où se tiennent des élections législatives. "Tout semble dire que notre heure est venue."

Marine Le Pen, dont c'était le deuxième déplacement depuis la fin des congés d'été, après Châlons-en Champagne vendredi, fera sa rentrée politique lors d'un meeting le 16 septembre à Fréjus (Var).

Interrogée sur les trois nouvelles démissions au sein du groupe RN au Consiel régional des Hauts-de-France, qui compte désormais 42 membres contre 54 en décembre 2015, Mme Le Pen a affirmé qu'il s'agissait "clairement" d'une question d'ambitions personnelles.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

Selon le 'Financial Times', l'investisseur activiste CIAM a écrit à la direction de Scor pour lui reprocher son rejet de l'offre de rachat soumise en août par l'assureur Covéa.

Publié le 18/09/2018

DÉCLARATION DE TRANSACTIONS SUR ACTIONS PROPRES RÉALISÉES DU 10 AU 14 SEPTEMBRE 2018   Présentation agrégée par jour et par…

Publié le 18/09/2018

Le projet de retrait de la cote de Tesla, finalement avorté fin août, a déclenché une enquête judiciaire aux Etats-Unis, selon l'agence 'Bloomberg'. En cause, la communication erratique d'Elon…

Publié le 18/09/2018

Vinci a annoncé le succès d’une émission obligataire de 1,750 milliard d’euros, répartis entre une souche de 0,75 milliard d’euros à échéance septembre 2025, assortie d’un coupon de…

Publié le 18/09/2018

PARIS-LA DEFENSE (FRANCE), 18 septembre 2018 - Le Conseil de surveillance de Tarkett a décidé de nommer Fabrice Barthélemy en qualité de Président du Directoire de Tarkett par…