En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 253.24 PTS
-0.32 %
5 245.50
-0.27 %
SBF 120 PTS
4 157.67
-0.35 %
DAX PTS
11 328.01
-0.32 %
Dowjones PTS
25 462.23
-0.16 %
7 302.44
-0.32 %
1.131
+0.13 %

Marine Le Pen et Nathalie Loiseau confrontent leurs visions de l'Europe

| AFP | 221 | 5 par 1 internautes
La ministre des Affaires européennes Nathalie Loiseau, le 27 février 2019 à la sortie de l'Elysée, à Paris
La ministre des Affaires européennes Nathalie Loiseau, le 27 février 2019 à la sortie de l'Elysée, à Paris ( LUDOVIC MARIN / AFP/Archives )

Marine Le Pen et Nathalie Loiseau, possible tête de liste LREM aux Européennes, confrontent jeudi soir leurs visions de l'Europe, à l'orée d'une campagne lors de laquelle la cheffe du RN veut conforter son rôle de première opposante.

Leur duel sera l'un des temps forts de l'Emission politique de France 2 consacrée à la présidente du Rassemblement national, mais pas pour autant le match retour du débat de la présidentielle, quand elle avait affronté avant le second tour le candidat de La République En Marche Emmanuel Macron.

Les deux femmes s'écharpent régulièrement par médias et réseaux sociaux interposés. "Il y a un mensonge par jour avec Marine Le Pen", cingle la ministre des Affaires européennes, que Marine Le Pen accuse de passer "ses journées à insulter l'opposition".

Trois membres du gouvernement ont conseillé Mme Loiseau pour ce débat: le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, élu comme Marine Le Pen dans les Hauts-de-France, Sébastien Lecornu, coanimateur du Grand débat, et Benjamin Griveaux, porte-parole.

"Débatteuse efficace"

M. Darmanin a qualifié sur franceInfo jeudi Marine Le Pen de "démagogue", "pas très sûre d'elle", mais concédé qu'elle était "une débatteuse (...) assez efficace".

La présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, le 6 février 2019 à Paris
La présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, le 6 février 2019 à Paris ( LUDOVIC MARIN / AFP/Archives )

Dans l'entourage de la députée du Pas-de-Calais, on espère "un débat de fond" face à une ministre qui pourrait s'avérer "polémique".

La prestation de Nathalie Loiseau, qui sera scrutée en haut lieu, aura "valeur de test", selon un ministre. Un nombre croissant de partisans de la macronie la verraient bien mener la liste LREM-MoDem pour le scrutin du 26 mai, même si cette proche d'Alain Juppé répète qu'elle n'est "pas candidate".

Marine Le Pen devra pour sa part faire oublier son débat jugé raté de la présidentielle. Des notes et des emails du FN avaient montré son manque de préparation, et elle-même admet qu'elle aurait pu obtenir un meilleur score en 2017 si elle avait mieux réussi sa prestation. Cette fois, elle a reçu des fiches, politiques et techniques, "qu'elle travaille", assure son conseiller Philippe Olivier.

Les deux femmes assument de concert ce duel, qui s'inscrit dans le clivage défendu par Emmanuel Macron entre "progressistes" et "nationalistes", et celui de Marine Le Pen entre "mondialistes" et "nationaux".

Mme Le Pen débattra également avec l'essayiste Jacques Attali et avec l'ancien président du conseil italien Matteo Renzi.

"La plus compétente"

La cheffe du RN, dont la liste aux européennes est donnée au coude-à-coude avec celle de LREM, a désormais le vent dans le dos dans l'opinion après son "trou d'air" post-présidentielle.

Son parti a retrouvé dans les intentions de vote son niveau de premier tour à la présidentielle (21,3%). Et son image auprès des Français, fortement dégradée début 2018, s'est améliorée, même si elle n'a pas retrouvé les niveaux de début 2017, selon un sondage annuel Kantar Sofres-onepoint paru mardi.

Marine Le Pen semble en outre être la seule à récolter les fruits électoraux du mouvement des "gilets jaunes", selon plusieurs études.

Mais quelle que soit sa prestation jeudi, en étant invitée face à Nathalie Loiseau, Marine Le Pen "a déjà gagné" son statut de première opposante au chef de l'Etat, estime le sociologue Sylvain Crépon.

Les soutiens de Nathalie Loiseau assurent que "c'est la plus compétente pour parler d'Europe" et vantent la transformation de la ministre, de plus en plus incisive, quand ses détracteurs la jugent "terriblement techno" et soulignent la précarité de son assise.

Un proche du chef de l'Etat confie "redouter un peu le face-à-face". "Je ne crois pas que ce soit dans un affrontement comme cela qu'on donne envie aux gens de voter. En revanche, qu'est-ce qu'on fait face aux monstres, face aux puissances financières irrésistibles, face à la Russie, face à la Chine ? C'est cela la question".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/03/2019

Ladislas Paszkiewicz est nommé directeur de la communication financière du groupe Total à compter du 1er juillet 2019, annonce le géant pétrolier...

Publié le 25/03/2019

L'investisseur activiste CIAM, qui s’était plaint du refus manifesté par Scor à l’offre de rachat de l’assureur mutualiste Covéa, demande la dissociation des fonctions de Président et de…

Publié le 25/03/2019

Nintendo souhaiterait continuer à surfer sur le succès de sa console de jeux Switch...

Publié le 25/03/2019

Jet Airways évite la faillite...

Publié le 25/03/2019

Des changements imprévisibles