En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 801.55 PTS
+0. %
5 806.5
-
SBF 120 PTS
4 572.80
+0. %
DAX PTS
13 054.80
-
Dow Jones PTS
27 677.79
+0.1 %
8 308.40
+0. %
1.110
-0.01 %

Marche anti-islamophobie à Paris: indignation après le port d'une étoile jaune par une fillette

| AFP | 425 | 1 par 1 internautes
La sénatrice EELV Esther Benbassa de la marche anti-islamophobie à Paris le 10 novembre 2019
La sénatrice EELV Esther Benbassa de la marche anti-islamophobie à Paris le 10 novembre 2019 ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP )

La présence d'un groupe de personnes et d'une petite fille arborant une étoile jaune lors d'une marche contre l'islamophobie dimanche à Paris a suscité de nombreuses réactions indignées notamment de personnalités de la communauté juive ainsi que de politiques.

Largement relayée sur les réseaux sociaux, une photo montre un groupe de manifestants portant sur leurs manteaux une étoile jaune, qui rappelle celle que devaient porter les juifs pendant la Seconde guerre mondiale (bien qu'elle n'ait que cinq branches et non six comme l'étoile de David). Au centre de l'étoile, le mot "muslim" et à côté, un croissant jaune.

Pour le philosophe Bernard-Henri Lévy, cette scène est "ignoble".

"Cette photo est à vomir et ceux qui l'ont affublée de cette étoile se sont déshonorés", a tweeté Alain Jakubowicz, ancien président de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra).

"Aucun musulman de France ne subit ce que nos parents ont subi pendant la Seconde Guerre mondiale et je leur souhaite de ne jamais le subir", a renchéri Ariel Goldmann, président du Fonds social juif unifié.

Le Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France) s'est à son tour dit "choqué" lundi par cet "amalgame infâme".

Il a également dénoncé "le silence coupable" des personnalités politiques présentes à la marche, "démonstration de la collusion entre l'extrême gauche et l'islamisme".

La sénatrice écologiste Esther Benbassa, qui se trouvait à proximité des personnes portant cette étoile jaune, a affirmé ne pas avoir "remarqué ces insignes". Elle s'est défendue sur Twitter de tout antisémitisme rappelant que, en tant que "juive", elle avait "consacré sa vie à écrire l'histoire des siens".

De nombreux politiques ont également réagi à la publication de la photo. Pour la députée du parti macroniste La République en Marche (LREM) Aurore Bergé, "la comparaison est indécente".

"La situation des musulmans de notre pays n'est en rien comparable avec celle des juifs dans les années 30/40", a-t-elle tweeté.

De son côté, l'imam de la mosquée de Bordeaux Tareq Oubrou a déploré un "dérapage".

"Les gens qui ont arboré cette étoile jaune ne connaissent pas l'histoire des juifs en France. On ne peut pas faire des comparaisons comme ça, on n'est pas dans les années 30", a déclaré M. Oubrou sur France Info. "C'est un dérapage qui ne sied pas à cette manifestation qui dénonce l'exclusion de cette manière-là", a poursuivi cet imam connu pour ses prises de position en faveur d'un islam libéral.

"Grosso modo, la manifestation s'est bien déroulée", a-t-il cependant souligné, regrettant que "dans toutes manifestations il y a ce type d'incidents".

Initiée par plusieurs personnalités et organisations comme le Collectif contre l'islamophobie en France, la marche, qui a rassemblé 13.500 personnes, a divisé la classe politique, surtout à gauche, et suscité des critiques acerbes du gouvernement français et de l'extrême droite.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 05/12/2019

Crédit Agricole SA inaugure le marché Panda pour les banques européennes avec une émission obligataire benchmark de 1 milliard de CNY à 3 ans...

Publié le 05/12/2019

Ces obligations sont remboursables en numéraire et/ou en actions DMS ou Hybrigenics...

Publié le 05/12/2019

Rendez-vous du 12 au 16 janvier à San Francisco...

Publié le 05/12/2019

Cette ligne de financement de 25 ME, qui avait pour objectif principal de financer le développement de DMS Group

Publié le 05/12/2019

Engie acquiert Renvico auprès de Macquarie Infrastructure and Real Assets (MIRA) et de KKR avec ses co-investisseurs. Le groupe renforce ainsi sa croissance dans l'éolien en Italie et en France...