En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 025.20 PTS
+0.00 %
5 011.5
+0.05 %
SBF 120 PTS
4 013.27
-
DAX PTS
11 341.00
-
Dowjones PTS
25 413.22
+0.49 %
6 867.02
+0.00 %
1.141
-0.08 %

Marc Fesneau pas favorable à une CSG progressive pour les retraités

| AFP | 236 | 3 par 1 internautes
Marc Fesneau photographié à l'Élysée le 17 octobre 2018
Marc Fesneau photographié à l'Élysée le 17 octobre 2018 ( Francois Mori / POOL/AFP/Archives )

Le ministre des Relations avec le Parlement Marc Fesneau a estimé mardi qu'une progressivité de la CSG pour les retraités, défendue par certains députés de la majorité, "n'est pas la bonne façon de répondre" à la question de leur pouvoir d'achat.

Un amendement au projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS), examiné à l'Assemblée à partir de mardi, prévoit cette progressivité, mais la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn s'est dite lundi "pas favorable" à une CSG "plus progressive" pour les retraités.

"Il y a sans doute une raison constitutionnelle d'inégalité entre les citoyens" devant l'impôt, a souligné M. Fesneau mardi sur Europe 1 pour expliquer cette opposition.

Le nouveau ministre, issu des rangs du Modem, a aussi fait valoir que le gouvernement avait prévu "des mesures de compensation" à cette hausse de la CSG "au travers de la taxe d'habitation" dont un tiers va être supprimé cet automne.

Donc "la progressivité n'est pas la bonne façon de répondre à cette question", a-t-il conclu.

Sur Public Sénat, le vice-président LREM de la commission des Finances, Laurent Saint-Martin, a, lui, pris "le pari" que cette modulation de la CSG "ne sera pas votée (en séance publique dans l'hémicycle, NDLR) car la majorité des députés La République en marche et Modem sont conscients que nous avons besoin de rester cohérents par rapport à nos engagements".

"Je ne suis pas favorable à cette modulation de la CSG qui, sous couvert plus de justice sociale ou fiscale, finalement derrière va créer de la confusion, de l'illisibilité, et surtout va manquer de respect par rapport à notre promesse initiale", qui était que "les 20% des retraités les plus aisés financent davantage ceux qui travaillent et notamment les plus précaires".

Il ne faut pas non plus "aller petit à petit vers une sorte de fusion de l'impôt sur le revenu/CSG", a-t-il ajouté.

L'amendement déposé par des députés LREM prévoit que la hausse de 1,7 point de CSG serait annulée pour les retraités touchant moins de 1.600 euros par mois et augmentée au-delà de 3.000 euros.

Mais pour Mme Buzyn, "il faut arrêter de créer des seuils, qui génèrent ensuite des débats sans fin et des incompréhensions".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/11/2018

Genfit, une société française biopharmaceutique focalisée sur la découverte et le développement de solutions thérapeutiques et diagnostiques dans le domaine des maladies du foie et des maladies…

Publié le 19/11/2018

Medasys lance une augmentation du capital avec maintien du droit préférentiel de souscription d'un montant de 11,5 millions d'euros...

Publié le 19/11/2018

Genfit, une société française biopharmaceutique focalisée sur la...