En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 450.13 PTS
+0.51 %
5 447.50
+0.47 %
SBF 120 PTS
4 359.44
+0.43 %
DAX PTS
12 756.32
+0.75 %
Dowjones PTS
25 119.89
+0.22 %
7 403.89
+0.00 %
Nikkei PTS
22 794.19
+0.43 %

Mailly: les ordonnances ne sont "pas la casse du Code du travail"

| AFP | 279 | Aucun vote sur cette news
Le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, arrive à l'hôtel Matignon, le 31 août 2017 à Paris
Le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, arrive à l'hôtel Matignon, le 31 août 2017 à Paris ( ALAIN JOCARD / AFP )

Les ordonnances réformant le Code du travail ne sont "pas la casse du code du travail", même si le projet du gouvernement "ne fait pas un ensemble équilibré", a estimé vendredi le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly.

"Il y a des reculs dans cette loi, il y a aussi des avancées. Non, ce n'est pas la casse du code du travail (...) le modèle social n'est pas remis en cause", a-t-il déclaré sur RMC/BFM TV.

Pour autant, "ça ne fait pas un ensemble équilibré", juge-t-il.

"Je ne défends pas la réforme, j'essaie d'être objectif", a ajouté M. Mailly, qui l'année dernière avait été l'un des plus farouches opposant à la précédente réforme.

La loi El Khomri, "on l'a découverte dans les journaux (...) là il y a eu une vraie concertation", a-t-il justifié pour expliquer pourquoi Force ouvrière n'irait pas cette fois manifester avec la CGT le 12 septembre.

"C'est pas quand le match est fini qu'il faut faire une manif. Le vrai combat a eu lieu pendant trois mois", "trois mois de discussions intenses", a-t-il poursuivi.

Au final, "on n'a pas tout fait bouger" mais "on a obtenu que la branche continue à avoir un rôle important" et que le pouvoir de négocier des accords "reste du domaine des organisations syndicales" dans les entreprises de plus de 50 salariés.

Il a en revanche regretté que le projet permette aux entreprises de 11 à 20 salariés de négocier directement avec des salariés non mandatés par un syndicat en l'absence d'élus du personnel : "là on n'est pas d'accord".

En outre, si le "droit à l'erreur" reconnu aux entreprises allait jusqu'à permettre de "modifier les motifs de licenciement, là ça pose un problème juridique et on est prêt à attaquer", a-t-il prévenu.

Quant aux "ruptures conventionnelles collectives" annoncées, via des plans de départs volontaires en dehors d'un plan social, "les équipes creusent le dossier et essaient de voir s'il y a des loups sous cette affaire", a-t-il dit.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2018

Et monte sur les 5% par acquisition d'actions hors et sur le marché

Publié le 18/07/2018

  IGE+XAO Société Anonyme au capital de 5 467 823,90 euros Siège social : 16 Boulevard Déodat de Séverac 31770 COLOMIERS 338 514 987 RCS Toulouse SIRET : 338 514 987 000…

Publié le 18/07/2018

Accenture Interactive utilisera le service vocal dans le Cloud Amazon Alexa...

Publié le 18/07/2018

Un marché porteur

Publié le 18/07/2018

Le titre reste confiné dans un canal baissier et coiffé par ses moyennes mobiles à 20 et 50 jours descendantes.Objectifs et niveau d'invalidation sur le turbo:1er objectif : 3,1 (5,80%).2nd…