En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
-
5 475.50
-0.13 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.00 %
DAX PTS
12 430.88
-
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
+0.00 %
1.174
-0.06 %

Mailly, ex-leader de FO, renonce à siéger au Conseil économique et social européen

| AFP | 207 | Aucun vote sur cette news
Jean-Claude Mailly en mai 2017
Jean-Claude Mailly en mai 2017 ( JOEL SAGET / AFP/Archives )

Jean-Claude Mailly, qui a quitté la tête de Force ouvrière en avril, renonce à siéger au Conseil économique et social européen, où il devait prendre en août un mandat FO, a-t-il annoncé mercredi dans un tweet.

"Pour être fidèle à mes conceptions en matière de liberté, de responsabilité et continuer à défendre librement mes idées, j'ai décidé de ne pas siéger pour FO au comité économique et social européen", a-t-il tweeté.

Sa nomination dans cette instance avait fait grincer des dents chez FO, encore plus après que M. Mailly eut rejoint la société de conseil de Raymond Soubie, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy.

Son successeur, Pascal Pavageau, avait récemment rapporté "une colère" des militants lorsque ceux-ci avaient appris qu'il allait rejoindre cette entreprise de conseil.

"Il y a une vraie colère, une vraie grogne interne à FO, des militants qui me disent: +puisque Jean-Claude Mailly s'était auto-désigné au Cese européen (en tant que FO, ndlr) il y a une incompatibilité entre un tel choix professionnel (...) et le fait de garder un mandat à Force Ouvrière+", avait expliqué sur Public Sénat.

M. Pavageau s'était abstenu ensuite de commentaires, évoquant simplement des "choix à faire" pour son prédécesseur. Le passage de relais entre M. Mailly, 14 ans à la tête de FO, et Pascal Pavageau s'est déroulé fin avril dans une atmosphère électrique.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/09/2018

                                                                         23…

Publié le 21/09/2018

  A propos du contrat Rafale en Inde     Saint-Cloud, le 21 septembre 2018 - A propos du contrat signé en 2016 avec l'Inde pour la fourniture de 36 avions de combat…

Publié le 24/09/2018

Potentiel de croissance annuelle de l'EBITDA sous-jacent à moyen terme de 6 à 9 %, à périmètre et change constants, et potentiel de croissance du free cash…

Publié le 21/09/2018

Le boycott qui affecte depuis avril les produits Danone au Maroc a fait plonger dans le rouge les résultats de Centrale Danone, la filiale marocaine du géant français des produits laitiers.

Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…