5 390.46 PTS
+0.20 %
5 386.00
+0.22 %
SBF 120 PTS
4 288.02
+0.14 %
DAX PTS
13 059.84
+0.39 %
Dowjones PTS
23 557.99
+0.14 %
6 409.29
+0.36 %
Nikkei PTS
22 550.85
+0.12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Macron réunit le gouvernement pour affronter une délicate rentrée

| AFP | 152 | Aucun vote sur cette news
Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse avec le président bulgare à Varna le 25 août 2017
Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse avec le président bulgare à Varna le 25 août 2017 ( Dimitar DILKOFF / AFP )

Le président français Emmanuel Macron réunit lundi son gouvernement au complet, pour affiner les délicats arbitrages budgétaires et mettre ses troupes en ordre de marche, au moment où les premières grandes réformes du quinquennat vont entrer en application.

Après une pause estivale, ce séminaire de rentrée sera consacré, selon l'Elysée, à "la mise en œuvre opérationnelle des réformes autour de trois grands piliers: les réformes structurelles déjà engagées (Code du travail, retraites, assurance chômage), les choix budgétaires pour rétablir la capacité d'investissement de la France et la revue des feuilles de route quinquennales de chaque ministère".

Le séminaire débutera à 10H30 pour se terminer à 14H00 après un déjeuner.

Edouard Philippe, la ministre de la Justice Nicole Belloubet et celui de l'économie Bruno Le Maire à Nancy le 1er juillet 2017
Edouard Philippe, la ministre de la Justice Nicole Belloubet et celui de l'économie Bruno Le Maire à Nancy le 1er juillet 2017 ( François LO PRESTI / AFP/Archives )

Alors que le premier exercice de ce type, en juin, s'était déroulé à Nancy sous la houlette du Premier ministre Edouard Philippe, cette fois, c'est le président de la République lui-même qui prend la main en conviant ministres et secrétaires d'Etat à l'Elysée.

Pour le chef de l'Etat, en chute dans les sondages, il s'agit de s'assurer de la cohérence de l'équipe gouvernementale, au moment où l'exécutif doit prendre d'importantes mesures d'économies pour financer ses réformes, tout en tenant son objectif de faire passer les déficits publics sous la barre des 3%.

Première échéance: au lendemain du Conseil des ministres de rentrée, le gouvernement présentera jeudi les déjà très décriées ordonnances de la réforme du droit du travail.

Il affrontera sa première manifestation d'ampleur le 12 septembre contre cette réforme, alors que La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon fait de sa journée de mobilisation, le 23 septembre, un "test national" contre le "coup d'Etat social" mené, selon elle, par Emmanuel Macron.

Ces derniers mois, plusieurs annonces comme le rabotage du budget de la Défense, la baisse de cinq euros par mois des aides au logements (APL...) et, dernièrement, le report à l'automne 2018 d'une partie des baisses de cotisations sociales promises par le candidat Macron, ont été mal ressenties dans l'opinion, donnant de surcroît une impression de flottement au sein de l'exécutif.

Le Premier ministre Edouard Philippe est lui-même convenu jeudi, à propos de la baisse des APL, que ce n'était "pas intelligent". Tout en commettant lui-même quelques maladresses sur le rythme de la baisse des cotisations sociales.

- 'Entrée difficile dans l'atmosphère pour Jupiter' -

Signe d'une certaine fébrilité, le chef de l'Etat a saisi l'occasion d'une tournée européenne pour se lancer dans un long plaidoyer pour défendre son action, revenant ainsi sur son engagement de ne pas s'exprimer sur les questions de politique intérieure à l'étranger.

Dans une formule sujette à interprétation, il a proclamé sa volonté de continuer à "transformer la France en profondeur" tout en soulignant que... "les Français détestent les réformes".

Alors que la classe politique fait également sa rentrée, les critiques contre le chef de l'Etat, à la peine dans les sondages, font florès.

En début de semaine, François Hollande est lui-même pour la première fois sorti de sa réserve depuis son départ de l'Elysée, pour exhorter son ex-ministre et successeur "à ne pas demander aux Français des sacrifices qui ne sont pas utiles".

Olivier Faure, président du groupe Nouvelle gauche (ex-PS) à l'Assemblée nationale, a lui constaté "une entrée difficile dans l'atmosphère pour Jupiter" en cette "rentrée compliquée", tandis que le député LFI Alexis Corbière traite M. Macron de "social killer".

Le chef de l'Etat prend les Français "pour des imbéciles" a pour sa part accusé le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez.

En manque de poids lourds dans la majorité, et même au sein du gouvernement, pour relayer et défendre son action, Emmanuel Macron a décidé de sortir de la "parole rare" qu'il revendiquait depuis son arrivée au pouvoir, pour s'adresser plus régulièrement aux Français dans les médias.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2017

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 SAINT-ETIENNE 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 24/11/2017

Le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C a progressé de 100 en octobre par rapport à septembre en France, à 5 616 000 personnes, a annoncé le Ministère du travail. Il a…

Publié le 24/11/2017

  ACANTHE DEVELOPPEMENT Société Européenne au capital de 19 991 141 euros Siège social : 2 rue de Bassano - 75116 PARIS RCS PARIS 735 620 205 - SIRET 735 620 205 00121…

Publié le 24/11/2017

Fouad Chéhady est nommé responsable de la Transformation et de l’Excellence opérationnelle, membre du comité exécutif de Natixis. Il est rattaché à Laurent Mignon, Directeur général de…

Publié le 24/11/2017

Saint-Gobain a acquis 90% des actions d'Isoroc Pologne ainsi que la marque Isoroc en Europe. Saint-Gobain détient déjà la société Isoroc Russie et la marque correspondante depuis 2016. Isoroc…

CONTENUS SPONSORISÉS