En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Macron promet de débattre avec les maires reçus à l'Élysée

| AFP | 340 | 5 par 1 internautes
Le président Emmanuel Macron. Photo prise le 20 novembre 2018 à Louvain-la-Neuve, en Belgique.
Le président Emmanuel Macron. Photo prise le 20 novembre 2018 à Louvain-la-Neuve, en Belgique. ( EMMANUEL DUNAND / AFP )

Emmanuel Macron tiendra mercredi soir avec les plus de 1.000 maires invités à l’Élysée une séance de questions-réponses, après son discours, a indiqué mercredi le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux.

"Ce soir il accueillera un peu plus d'un millier de maires avec un échange libre, une intervention suivie d'un jeu de questions-réponses assez inhabituel, qui est indispensable" parce que, a expliqué M. Griveaux, "le dialogue n'a jamais été rompu" avec les élus locaux.

"Nous sommes du côté des maires, pas du côté de ceux qui les instrumentalisent après avoir consciencieusement baissé leurs dotations lorsqu'ils étaient aux responsabilités", a-t-il accusé, reconnaissant "un grand désarroi de nombreux maires".

Le chef de l’État a décidé de ne pas se rendre au congrès des maires de France cette année, préférant les recevoir à l'Élysée. Auparavant, à 17h30, il s'entretiendra avec le bureau de l'Association des maires de France, présidée par François Baroin (LR).

Mais jusqu'ici l’Élysée n'avait pas évoqué un échange organisé avec les élus, dont certains ont refusé l'invitation.

"Ceux qui ont décliné l'invitation sont souvent les mêmes qui auraient souhaité que le président de la République se rende au Congrès des maires, donc il y a un forme de contradiction", a poursuivi M. Griveaux.

Beaucoup de maires "n'ont pas subi depuis dix ans la baisse de leur dotation de fonctionnement", alors que François Baroin, l'actuel président de l'AMF, les avaient baissées lorsqu'il était ministre de l'Economie et des Finances, a-t-il critiqué.

Quant à André Laignel, premier vice-président PS de l'AMF, "je n'étais même pas né quand il a été élu maire d'Issoudun pour la première fois", a ironisé M. Griveaux. M. Laignel est maire depuis mars 1977, soit 41 ans, alors que M. Griveaux est né en décembre de la même année.

Au cours de l'échange à l’Élysée, "les maires diront la colère sociale à laquelle ils sont confrontés, leur sentiment d'être parfois démunis face à une Administration centrale sourde à leurs demandes". Ils attendent "des solutions concrètes" à des problèmes concrets, a-t-il conclu.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...