En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
-
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Macron ne regrette pas d'avoir prononcé le mot "fainéants"

| AFP | 339 | 3 par 1 internautes
Le président Emmanuel Macron à Athènes le 8 septembre 2017
Le président Emmanuel Macron à Athènes le 8 septembre 2017 ( LUDOVIC MARIN / AFP/Archives )

Emmanuel Macron a déclaré lundi à Toulouse qu'il ne regrettait "absolument pas" d'avoir évoqué vendredi à Athènes des "fainéants" s'opposant à sa politique de réformes, malgré la polémique que ce mot a déclenchée.

À un journaliste qui lui demandait s'il regrettait sa formule, le président de la République a répondu: "Absolument pas."

"Je ne l'ai pas fait avec l'esprit de polémique", a-t-il ajouté en marge de la visite d'un centre d'hébergement, au cours d'un déplacement à Toulouse consacré à la politique du logement.

"Les gens ont tort de déformer pour créer de fausses polémiques", a-t-il considéré.

"On ne peut pas faire avancer notre pays si on ne dit pas les choses en vérité. Mais il faut écouter complètement les discours avec beaucoup de calme, avec beaucoup d'apaisement", a poursuivi M. Macron.

"Mon discours était très clair", a-t-il affirmé, en précisant que, avec le mot "fainéant", il avait dénoncé "celles et ceux qui pensent qu'on ne doit pas bouger en Europe et en France".

M. Macron avait déclaré vendredi à Athènes: "Je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes."

Ces propos, sans évoquer de cibles spécifiques, ont depuis suscité de vives réactions, notamment à gauche, alors que la CGT appelle à la mobilisation mardi contre la loi travail.

Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, avait affirmé dimanche que M. Macron avait dénoncé "la posture de la fainéantise" de "ceux qui n'ont pas eu le courage de faire les réformes nécessaires".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.