5 346.83 PTS
-0.19 %
5 346.0
-0.21 %
SBF 120 PTS
4 261.33
-0.30 %
DAX PTS
13 071.43
+0.03 %
Dowjones PTS
24 508.66
+0.00 %
6 389.91
+0.00 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Macron: la bataille contre le sida "n'est pas gagnée"

| AFP | 145 | Aucun vote sur cette news
Le président Emmanuel Macron se soumet à une prise de sang, le 1er décembre 2017 à Saint-Denis, près de Paris
Le président Emmanuel Macron se soumet à une prise de sang, le 1er décembre 2017 à Saint-Denis, près de Paris ( CHARLES PLATIAU / POOL/AFP )

Emmanuel Macron a appelé vendredi à "la prise de conscience" que "la bataille contre le sida" n'était pas "encore gagnée", en exhortant les Français à "mieux se protéger", à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida.

Le président a passé la matinée avec des personnels soignants du centre hospitalier Delafontaine, à Saint-Denis, qui accueille notamment des malades en situation de précarité comme les migrants.

"Nous n'avons pas gagné la bataille contre le sida: il faut donc se protéger, se faire dépister, se traiter et accepter, dans la société, ceux qui ont le VIH", a déclaré M. Macron, accompagné de son épouse Brigitte.

"J'insiste: toutes celles et ceux qui ont un doute, un comportement sexuel à risques, un doute sur leur partenaire, doivent se faire dépister. C'est essentiel", a-t-il ajouté, alors que lui-même se soumettait à une prise de sang pour dépistage.

"Six mille personnes ont été dépistées avec le virus, mais il y en a beaucoup plus qui n'ont pas été détectées", a-t-il dit.

Cette "épidémie cachée" est estimée à 25.000, soit 20% des 150.000 personnes séropositives en France. Elles seraient responsables de 64% des nouvelles contaminations.

M. Macron a notamment affirmé qu'une priorité était de renforcer "les dépistages dans les centres d'accueil" de migrants, une population au sein de laquelle le nombre de malades est plus élevé.

Il a abordé ce thème avec les membres de l'association Ikambare ("la maison qui accueille" au Rwanda), qui aide les femmes d'origine sub-saharienne affectées par le sida. "Notre objectif est de rompre leur isolement en les accompagnant dans les soins et en leur donnant des repas", lui a expliqué Bernadette Rwegerea, sa directrice. "Elles sont souvent dans une grande précarité, avec de jeunes enfants", dit-elle.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

bioMérieux a un nouveau patron...

Publié le 15/12/2017

thierry Ehrmann fondateur et PDG d'Artprice:   "Le vote de la F.C.C. de la nuit dernière est l'événement le plus positif et marquant dans l'Histoire…

Publié le 15/12/2017

Qu'il doit tarder au management d'H&M (-13,68% à 172,9 couronnes suédoises) de tourner définitivement la page de ce terrible exercice 2016/2017, clos fin novembre, qui a vu le cours de l'action…

Publié le 15/12/2017

"General Electric est en ligne avec les engagements pris en 2014 et que GE mettra tout en œuvre afin d’être en mesure de les tenir, à leur échéance prévue fin 2018. Le prochain comité de…

Publié le 15/12/2017

Le rapprochement entre le Groupe PSA et les activités européennes de Général Motors va déboucher sur la mise en place d'une nouvelle organisation des...

CONTENUS SPONSORISÉS