En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 340.23 PTS
+0.46 %
5 325.50
+0.23 %
SBF 120 PTS
4 278.58
+0.21 %
DAX PTS
12 513.59
+0.01 %
Dowjones PTS
24 461.70
-0.80 %
7 217.49
+0.00 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Macron: "garde le cap" sans convaincre tout le monde, estime la presse

| AFP | 323 | Aucun vote sur cette news
Le président Emmanuel Macron lors de son interview télévisée, le 15 octobre 2017 à l'Elysée, à Paris
Le président Emmanuel Macron lors de son interview télévisée, le 15 octobre 2017 à l'Elysée, à Paris ( PHILIPPE WOJAZER / POOL/AFP )

Emmanuel Macron a montré qu'il maintenait "le cap" en restant "droit dans ses bottes" sans pour autant convaincre "tout le monde", lors de sa première interview télévisée, accordée à TF1 et LCI dimanche, estiment lundi les éditorialistes.

Le Figaro, titre à la Une, Emmanuel Macron "adoucit le ton mais garde le cap".

L'éditorialiste du quotidien libéral, Yves Thréard, reconnaît que le volet du fameux cap "destiné à prouver qu'il n'oublie pas les catégories populaires" n'a "certainement pas" convaincu "tout le monde" mais "au moins", note-t-il, "les Français sont fixés: Emmanuel Macron ne lâchera rien".

Libération résume la pensée présidentielle, d'un "Réussissez, bordel!" ironique à la Une. Laurent Joffrin pense que le "remède macronien" serait "la réussite individuelle, non la redistribution" et assure qu'en "attisant cette concurrence de tous contre tous, on construit une drôle de société".

Sous le titre "Je vous aime!", Cécile Cornudet des Echos évoque la "déclaration" aux Français d'Emmanuel Macron. "A-t-il été perçu comme sincère ?", s'interroge-t-elle en ajoutant, perfide: "cela compte aussi, derrière les beaux mots d’amour".

"Les plus fortunés, +les premiers de cordée+, ont pour mission d’entraîner le pays", résume Jean-Christophe Ploquin, de La Croix. "L’exercice de pédagogie n’était pas inutile mais l’important sera de vraiment peser sur le réel", affirme l'éditorialiste du quotidien catholique.

Nicolas Beytout, de L'Opinion, a assisté à "une interview utile, sans annonce nouvelle, comme une sorte d’exercice de rattrapage du temps perdu en explications".

- 'Persiste et signe' -

Comme nombre de ses confrères, Philippe Marcacci de L'Est Républicain, croit qu'au final, Emmanuel Macron aura convaincu "ceux qui croyaient déjà en lui" en rappelant que "l’on ne juge plus une politique à des mots, mais à ses résultats".

"Pas question de reculer, pas question de changer de cap dans cette recherche de la +vérité+", note Eric Marty du Midi Libre alors que Ouest-France a vu "une détermination sans faille".

Dans Le Républicain Lorrain, Pierre Fréhel a trouvé que le président avait eu l'air de "prévenir" que "Macron fera du Macron jusqu’au bout".

Olivier Pirot, de La Nouvelle République du Centre Ouest, fait chorus : "Tel un rouleau compresseur, Emmanuel Macron déroule sa pensée", écrit-il.

"Droit dans ses bottes, Emmanuel Macron assume tout, a réponse à tout", constate également Laurent Bodin dans L’Alsace.Tout comme Patrice Chabanet du Journal de la Haute-Marne pour qui le président "persiste et signe".

En annonçant croire à la "cordée", Matthieu Verrier de La Voix du Nord, assure que "le chef de l’État espère ainsi redonner confiance dans les plus aisés, mais surtout en lui-même".

"Il y a fort à parier que nombre de Français auront suivi la prestation d’Emmanuel Macron avec les yeux de l’ancien monde. Celui où la croissance soutenue des grandes fortunes rime rarement avec un mieux-être des plus démunis", conclut Dominique Garraud, de la Charente Libre.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

Des comptes gonflés par l'exceptionnel

Publié le 22/06/2018

Etapé clé franchie dans le programme Isoprod...

Publié le 22/06/2018

ArcelorMittal évolue autour de l'équilibre peu après l'ouverture alors que Moody's a relevé sa note crédit long terme à 'Baa3'...

Publié le 22/06/2018

EDF retombe de 1,1% à 11,7 euros en début de séances, la spéculation liée à une éventuelle scission de l'électricien s'essoufflant après les propos de...

Publié le 22/06/2018

Somfy annonce qu'il va sortir la société chinoise Dooya, qu'il contrôle à 70%, de son périmètre d’intégration globale pour la consolider selon la méthode de la mise en équivalence. Les…