En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 408.05 PTS
-0.03 %
5 412.50
+0.06 %
SBF 120 PTS
4 335.02
+0.03 %
DAX PTS
12 588.77
+0.22 %
Dowjones PTS
25 064.36
+0.18 %
7 357.90
+0.00 %
Nikkei PTS
22 697.36
+0.44 %

Macron en Afrique la semaine prochaine pour présenter sa politique africaine

| AFP | 285 | Aucun vote sur cette news
Emmanuel Macron, au côté de son homologue ivoirien Alassane Ouattara, lors d'une réception officielle à l'Elysée, le 31 août 2017
Emmanuel Macron, au côté de son homologue ivoirien Alassane Ouattara, lors d'une réception officielle à l'Elysée, le 31 août 2017 ( Kamil Zihnioglu / POOL/AFP/Archives )

Emmanuel Macron effectue de lundi à jeudi sa première tournée en Afrique -- Burkina Faso, Côte d'Ivoire et Ghana -- pour promouvoir une politique recentrée sur l'entrepreneuriat, la jeunesse et l'éducation, avec l'ambition d'améliorer l'image de la France, a affirmé vendredi l'Elysée.

"La France en Afrique n’est pas attendue partout, la vision pas forcément bonne, notre influence est en recul. C’est autour de ces paramètres que nous voulons formuler un projet", "au delà de l'aide au développement", selon l'Elysée.

Première étape, le Burkina Faso où il prononce mardi son principal discours devant 800 étudiants à l'université de Ouagadougou. Il "fixera le cadre de son approche de l'Afrique en s'adressant à la jeunesse africaine", a indiqué la présidence sans autre détail. Il répondra ensuite à des questions des étudiants, "sans filtre".

Pour l'Elysée, "le choix du Burkina est en soi un message, car il y a une jeunesse politisée" dans ce pays en transition depuis la chute de Blaise Compaoré, chassé par la rue en 2015. "Ce public est loin d'être conquis d’avance et n'a pas forcément une bonne image de la France. Le président a une forte ambition, qui est de faire évoluer la perception de la France par cette jeunesse".

M. Macron veut impliquer tout son gouvernement avec "une feuille de route claire sur l'Afrique, déclinée par chaque ministère, qui devra rendre des comptes sur sa mise en oeuvre", a dit l'Elysée.

M. Macron se rendra ensuite à Abidjan pour assister au sommet Europe-Afrique, l'occasion de "replacer la relation France-Afrique dans le cadre de son projet de refondation de l’Europe". S'adressant aux autres chefs d'Etat et de gouvernement, il insistera en particulier sur la lutte coordonnée contre les réseaux de passeurs, une discussion à laquelle seront associées les autorités libyennes, et sur le soutien que souhaite la France pour la force antijihadiste des pays du G5 Sahel.

Il se rendra enfin au Ghana, une première pour un président français. "Le choix de visiter un pays anglophone nous permettra d'illustrer notre approche continentale de l’Afrique: un lien privilégié avec les pays francophones mais aussi l'ambition de nouer un lien avec l'Afrique anglophone", explique l'Elysée. Il y présentera une "nouvelle vision de la francophonie, moins défensive mais comme facteur d'intégration entre pays d’Afrique francophones et anglophones".

Au cours de sa visite, le président visitera une centrale solaire au Burkina, et posera la première pierre du métro d'Abidjan, pour lequel Paris a accordé un prêt de 1,4 milliard d'euros. A Accra, il rendra visite à des start-ups puis se rendra dans le quartier populaire de Jamestown, en compagnie de l'ex-footballeur de l'OM Abedi Pelé.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et Airbus ont renouvelé leur accord-cadre de coopération en matière de recherche et technologie (R&T). Ce nouvel accord, d'une durée de cinq ans,…

Publié le 17/07/2018

ChefSimon a confié l'exclusivité de sa monétisation publicitaire

Publié le 17/07/2018

D'après les chiffres de Médiamétrie...

Publié le 17/07/2018

      Information mensuelle relative au nombre total d'actions et de droits de vote de Neopost SA   Etabli en application de l'article 223.11 du Règlement…

Publié le 17/07/2018

Neolife a annoncé le principe d'une émission de BSA