En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 518.45
-0.15 %
7 702.73
+0.17 %
1.126
+0.15 %

Macron doit "refonder sa légitimité" via un référendum, estime Retailleau (LR)

| AFP | 220 | 1 par 2 internautes
Le chef de file des sénateurs LR, Bruno Retailleau, le 27 janvier 2018 au conseil national LR à Paris
Le chef de file des sénateurs LR, Bruno Retailleau, le 27 janvier 2018 au conseil national LR à Paris ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives )

Emmanuel Macron doit désormais proposer un référendum pour "refonder (sa) légitimité politique" après la crise des "gilets jaunes", a estimé mardi le chef de file des sénateurs Bruno Retailleau.

Après la présentation lundi du bilan du grand débat national voulu pour répondre à cette crise, "si les bonnes décisions ne sont pas prises, Emmanuel Macron peut perdre la maîtrise de son quinquennat" en créant une "déception" telle que "la colère" risquerait de "resurgir sur la scène publique", a estimé le sénateur sur France 2.

"On ne peut pas sortir d'une crise politique sans refonder la légitimité politique, notamment du président de la République, qui a focalisé beaucoup de haine, sans doute injustement parfois", a-t-il ajouté, disant penser "que le référendum est la bonne solution".

"La secousse était tellement violente que seul un retour aux urnes permettra au président de la République de retrouver une force et une légitimité pour faire les vraies réformes dans le pays", a-t-il insisté.

Autre condition selon lui pour "que le grand débat soit utile": "dire les choses aux Français", dans "un moment de vérité", en particulier sur le fait qu'"il va falloir travailler plus pour sauver notre modèle".

Quant aux impôts, que le Premier ministre Edouard Philippe a souhaité lundi "baisser plus vite", sans préciser lesquels ni à quel rythme, M. Retailleau s'est prononcé pour "corriger les erreurs: revenir sur la CSG vis-à-vis des retraités, réindexer les retraites, mettre le paquet sur l'impôt sur le revenu".

Il s'est toutefois dit "pas favorable" à une baisse de la TVA sur les produits de première nécessité, car cela constituerait "un effet de marges pour les distributeurs - les Français ne toucheraient rien du tout", mais aussi parce que "la TVA c'est ce qui nous permet de taxer les produits étrangers".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/04/2019

Communiqué de Presse Amundi - Déclaration de transactions sur actions propres Période du 15 au 18 avril 2019       Paris, le 19 avril 2019       Conformément à la…

Publié le 19/04/2019

Crédit Agricole Assurances annonce aujourd'hui la publication de son rapport sur la solvabilité et la situation financière. Depuis l'entrée en vigueur de Solvabilité 2 au…

Publié le 19/04/2019

Les six plus grandes banques américaines ont affiché des bénéfices supérieurs aux attentes des analystes pour le premier trimestre. En revanche les revenus sont ressortis inférieurs au consensus…

Publié le 18/04/2019

Le dividende sera détaché de l'action le 14 mai...

Publié le 18/04/2019

Groupe ADP vient d'inaugurer, le bâtiment de jonction de l'aéroport Paris-Orly, ORLY 3, en présence du Premier ministre Edouard Philippe, de la...