5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Macron défend la loi antiterroriste devant le Conseil constitutionnel

| AFP | 81 | 5 par 1 internautes
Le président français Emmanuel Macron accueille les membres du Conseil constitutionnel à l'Elysée, à Paris, le 6 novembre 2017
Le président français Emmanuel Macron accueille les membres du Conseil constitutionnel à l'Elysée, à Paris, le 6 novembre 2017 ( Christophe Petit Tesson / POOL/AFP )

Emmanuel Macron a défendu la nouvelle loi antiterroriste en accueillant lundi à l'Elysée les membres du Conseil constitutionnel pour la prestation de serment de la magistrate Dominique Lottin, qui y remplace Nicole Belloubet, devenue garde des Sceaux en juin.

Cette cérémonie s'est déroulée en présence de Nicolas Sarkozy, membre de droit en tant qu'ancien président, et des anciens Premiers ministres Laurent Fabius et Lionel Jospin, membres du Conseil.

M. Macron a salué l'expérience de Mme Lottin, choisie par le président du Sénat Gérard Larcher (LR), qu'il a qualifiée de "personnalité reconnue du monde judiciaire" et de "grande experte de (nos) institutions".

"En ces temps où nous devons sans cesse trouver la juste voie entre la protection des libertés et la sécurité de nos concitoyens, le rôle du Conseil Constitutionnel est éminent", a déclaré le chef de l'Etat. "Le gouvernement et le législateur veillent avec une attention plus particulière à ne pas céder sur les libertés acquises, mais à garantir aux forces de police, les voies et moyens nécessaires pour lutter contre une menace nouvelle et endémique", a-t-il ajouté.

La nouvelle loi antiterroriste est entrée en vigueur le 1er novembre à minuit, jour de la fin de l'état d'urgence instauré au soir des attentats du 13 novembre 2015 (130 morts).

Ce texte a été adopté par le Parlement à une large majorité après avoir été dénoncé comme "liberticide" par ses opposants notamment d'extrême gauche, et critiqué par des experts de l'ONU.

M. Macron avait décidé de ne pas déférer cette loi devant le Conseil constitutionnel, estimant que "la qualité du travail" effectué au Parlement, avait "permis d'aboutir à un texte pleinement satisfaisant".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS