5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Macron au congrès des maires: Baroin relève une "volonté d'avancer ensemble"

| AFP | 158 | Aucun vote sur cette news
Emmanuel Macron et François Baroin, André Laignel et Anne Hidalgo à Paris le 23 novembre 2017
Emmanuel Macron et François Baroin, André Laignel et Anne Hidalgo à Paris le 23 novembre 2017 ( ludovic MARIN / AFP/Archives )

François Baroin, président de l'Association des maires de France (AMF), a accordé le "bénéfice du doute" à Emmanuel Macron, au lendemain de son discours devant les maires réunis en congrès, jugeant qu'"il y a la volonté d'avancer ensemble".

Le chef de l'Etat est en début de mandat, "il y a le bénéfice du doute et il y a la volonté d'avancer ensemble", a déclaré M. Baroin vendredi sur Europe 1. "Il a une volonté de transformer le pays, nous on le fait tous les jours, matin, midi et soir, donc il faut qu’on discute".

Emmanuel Macron a présenté jeudi devant plusieurs milliers de maires inquiets ses projets pour les collectivités locales, dont une refonte des impôts locaux, sans rien lâcher sur les économies qu'il leur demande.

Interrogé sur l'éventualité d'un boycott de la Conférence des territoires, menace qu'avait brandie André Laignel (PS), vice-président de l'AMF, M. Baroin s'est dit "favorable à prendre le temps d’inscrire dans les mois qui viennent autour de la table une partition commune, sur la fiscalité, sur l'avenir des territoires, sur la réforme constitutionnelle".

"Ca a été un premier semestre complexe, compliqué, certains ont dit un été meurtrier, ils ont probablement raison", a poursuivi M. Baroin. "On s'est remis autour de la table", Emmanuel Macron "a repris en quelque sorte le sens du dialogue, on va voir dans les mois et dans les années qui viennent".

"L'idée d'ouvrir le débat sur le statut d'élu local va dans le sens de la réduction d'un déficit de considération", a-t-il jugé. De même, le président "ouvre le jeu (...) sur une grande réforme fiscale locale, ça c'est fondamental, qui devrait garantir la liberté des collectivités territoriales de s'administrer et aussi le cadre général que nous demandons de conserver le lien entre l'habitant et la commune".

"L'Etat peut compter sur nous (...) lorsque l'essentiel est en jeu, mais l'Etat doit protéger -et c'est le rôle du président- notre Constitution et notre Constitution garantit notre République décentralisée", a encore déclaré le maire de Troyes.

Interrogé sur un possible regroupement des élections municipales prévue en 2020 avec les élections départementales et régionales de 2021, M. Baroin a indiqué qu'"il y a des débats" chez les maires. "Il n'y a pas de consensus". "Après tout, ce sera au final le président de la République qui choisira".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS