En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 116.79 PTS
-
5 097.50
-
SBF 120 PTS
4 103.77
-
DAX PTS
11 589.21
-1.07 %
Dowjones PTS
25 379.45
-1.27 %
7 116.09
-2.23 %
1.146
+0.01 %

LR: Wauquiez prêt à un débat devant les militants mais pas à la TV

| AFP | 359 | Aucun vote sur cette news
Laurent Wauquiez, président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, prononce un discours à Souvigny-en-Sologne, dans le Loir-et-Cher, le 30 septembre 2017
Laurent Wauquiez, président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, prononce un discours à Souvigny-en-Sologne, dans le Loir-et-Cher, le 30 septembre 2017 ( GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives )

Laurent Wauquiez, favori de l'élection à la présidence des Républicains, s'est dit prêt vendredi soir à un débat entre les candidats "devant les militants", mais pas à la télévision comme le réclament ses deux concurrents Florence Portelli et Maël de Calan.

"Quelles que soient les précautions que nous pourrions prendre, un débat organisé sur un plateau de télévision aura pour principale finalité d’exacerber artificiellement nos différences et d’étaler nos divisions", écrit Laurent Wauquiez dans un courrier à ses deux rivaux à qui il souhaite "une belle campagne".

"Ne créons pas de nouvelles cicatrices inutiles dans une famille déjà profondément marquée et blessée", ajoute-t-il.

M. Wauquiez pense qu’il serait "davantage légitime et utile que nous débattions avec ceux qui sont directement concernés par cette élection : nos adhérents".

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes propose que "dans le cadre d’un meeting militant et populaire, nous organisions un débat devant et avec nos militants". "Nous pourrions demander que cette réunion publique soit retransmise sur le site internet de notre mouvement", suggère-t-il.

M. Wauquiez n'a cependant pas convaincu ses concurrents.

"Organiser un débat devant quelques centaines de personnes dans le huis-clos d'une salle parisienne, c'est priver de débat une grande majorité des adhérents", a répondu dans un communiqué Florence Portelli, ex-porte-parole de François Fillon.

"C'est aussi et surtout donner l'image d'un parti replié sur lui-même, qui a peur de s'ouvrir aux Français (...) Ayons donc le courage d'organiser un débat digne et fair-play", écrit la maire de Taverny (Val d'Oise).

Les débats organisés à l'occasion des primaires "ont d'ailleurs été exemplaires et ont convaincu plus de 4 millions de Français de faire confiance à notre famille politique", souligne-t-elle.

De son côté, Maël de Calan, s'il "prend acte et se félicite de la volonté de Laurent Wauquiez de participer à un débat", estime que la proposition du favori de tenir cet échange "à huis clos, devant quelques dizaines de militants triés sur le volet, n'est pas de nature à faire vivre le débat démocratique au sein des Républicains".

"Pourquoi se cacher pour exposer nos idées pour la France ? Notre famille politique a un socle idéologique suffisamment large pour que chacun exprime ses différences et sa diversité de pensée. Il faut être fier de nos convictions et de nos valeurs afin de reconquérir l'envie des français de voter pour nous", souligne ce proche d'Alain Juppé dans un communiqué.

L'élection se déroulera par vote électronique le 10 décembre, avec un second tour, le cas échéant, le 17.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 18/10/2018

La livraison des premiers logements et espaces publics est prévue au 1er trimestre 2021...

Publié le 18/10/2018

Le montant de l'investissement total s'élève à 41 ME...

Publié le 18/10/2018

Les ministres italiens de l'Intérieur Matteo Salvini (g) et des Finances Giovanni Tria donnent une conférence de presse sur le budget, le 15 octobre 2018 à Rome ( Filippo MONTEFORTE /…

Publié le 18/10/2018

Quantum Genomics poursuit le déploiement de son plan stratégique à 3 ans "BAPAIs Fast Growth"...

Publié le 18/10/2018

Teddy Riner et d'autres médaillés des Jeux de Rio à leur arrivée à l'aéroport Roissy-Charles-De-Gaulle, le 23 août 2016 ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )"La famille du sport français…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2018

A l'occasion de l'acquisition, Infologic-Santé a changé de dénomination sociale et s'appelle désormais Dedalus C&G...

Publié le 18/10/2018

La livraison des premiers logements et espaces publics est prévue au 1er trimestre 2021...

Publié le 18/10/2018

La nouvelle offre commune s'appuiera sur la plateforme Moovapps, adaptée aux spécificités métier de Fives dans le cadre du programme Your Platform de Visiativ....

Publié le 18/10/2018

Le montant de l'investissement total s'élève à 41 ME...

Publié le 18/10/2018

L'objet de cette joint-venture est de développer et commercialiser une plateforme phygitale communautaire...