5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

LR: Wauquiez prêt à un débat devant les militants mais pas à la TV

| AFP | 250 | Aucun vote sur cette news
Laurent Wauquiez, président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, prononce un discours à Souvigny-en-Sologne, dans le Loir-et-Cher, le 30 septembre 2017
Laurent Wauquiez, président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, prononce un discours à Souvigny-en-Sologne, dans le Loir-et-Cher, le 30 septembre 2017 ( GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives )

Laurent Wauquiez, favori de l'élection à la présidence des Républicains, s'est dit prêt vendredi soir à un débat entre les candidats "devant les militants", mais pas à la télévision comme le réclament ses deux concurrents Florence Portelli et Maël de Calan.

"Quelles que soient les précautions que nous pourrions prendre, un débat organisé sur un plateau de télévision aura pour principale finalité d’exacerber artificiellement nos différences et d’étaler nos divisions", écrit Laurent Wauquiez dans un courrier à ses deux rivaux à qui il souhaite "une belle campagne".

"Ne créons pas de nouvelles cicatrices inutiles dans une famille déjà profondément marquée et blessée", ajoute-t-il.

M. Wauquiez pense qu’il serait "davantage légitime et utile que nous débattions avec ceux qui sont directement concernés par cette élection : nos adhérents".

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes propose que "dans le cadre d’un meeting militant et populaire, nous organisions un débat devant et avec nos militants". "Nous pourrions demander que cette réunion publique soit retransmise sur le site internet de notre mouvement", suggère-t-il.

M. Wauquiez n'a cependant pas convaincu ses concurrents.

"Organiser un débat devant quelques centaines de personnes dans le huis-clos d'une salle parisienne, c'est priver de débat une grande majorité des adhérents", a répondu dans un communiqué Florence Portelli, ex-porte-parole de François Fillon.

"C'est aussi et surtout donner l'image d'un parti replié sur lui-même, qui a peur de s'ouvrir aux Français (...) Ayons donc le courage d'organiser un débat digne et fair-play", écrit la maire de Taverny (Val d'Oise).

Les débats organisés à l'occasion des primaires "ont d'ailleurs été exemplaires et ont convaincu plus de 4 millions de Français de faire confiance à notre famille politique", souligne-t-elle.

De son côté, Maël de Calan, s'il "prend acte et se félicite de la volonté de Laurent Wauquiez de participer à un débat", estime que la proposition du favori de tenir cet échange "à huis clos, devant quelques dizaines de militants triés sur le volet, n'est pas de nature à faire vivre le débat démocratique au sein des Républicains".

"Pourquoi se cacher pour exposer nos idées pour la France ? Notre famille politique a un socle idéologique suffisamment large pour que chacun exprime ses différences et sa diversité de pensée. Il faut être fier de nos convictions et de nos valeurs afin de reconquérir l'envie des français de voter pour nous", souligne ce proche d'Alain Juppé dans un communiqué.

L'élection se déroulera par vote électronique le 10 décembre, avec un second tour, le cas échéant, le 17.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 21/01/2018

Le logo Forum de Davos, en Suisse, le 26 janvier 2018 ( FABRICE COFFRINI / AFP/Archives )Emmanuel Macron veut faire coup double cette semaine pour séduire le gratin de l'économie mondiale: il…

Publié le 21/01/2018

La chancelière allemande Angela Merkel (CDU) et le président du parti social démocrate (SPD) Martin Schulz, le 12 janvier 2018 à Berlin ( John MACDOUGALL / AFP/Archives )Après quatre mois…

Publié le 21/01/2018

Pierre Mathiot, rapporteur mandaté par le gouvernement pour réfléchir à la refonte du Bac, à Paris le 12 janvier 2018 January 12, 2018 during an academic orientation fair in Paris. (…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Dominique Carouge exerçait depuis le 1er janvier 2016 les responsabilités de Directeur Financier Adjoint et de Responsable des Opérations financières et du Contrôle...

Publié le 19/01/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                            Paris, le 19 janvier…

Publié le 19/01/2018

    EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 EUR Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n° B 095 550 356…

Publié le 19/01/2018

Une fois converties en actions ordinaires, ces ADP seront admises à la négociation sur le marché Euronext Growth...

Publié le 19/01/2018

Visiativ a finalisé le rachat par Alliativ, société holding détenue par les deux fondateurs dirigeants Laurent Fiard et Christian Donzel, des 450 660 ADP 2012 (Action à Dividende Prioritaire)…

CONTENUS SPONSORISÉS