5 127.38 PTS
-0.09 %
5 124.50
-0.12 %
SBF 120 PTS
4 098.43
-0.10 %
DAX PTS
12 197.74
-0.26 %
Dowjones PTS
21 899.89
+0.90 %
5 873.33
+0.00 %
Nikkei PTS
19 434.64
+0.26 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

LR Macron-compatibles: "Ils ne sont plus dans notre famille politique", selon Jacob

| AFP | 128 | Aucun vote sur cette news
Le chef de file des députés LR, Christian Jacob, le 16 mai 2017 à Paris
Le chef de file des députés LR, Christian Jacob, le 16 mai 2017 à Paris ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives )

Le chef de file des députés LR, Christian Jacob, a estimé mardi que les membres du parti ralliés à Emmanuel Macron ou proches de la majorité présidentielle n'étaient déjà "plus dans (sa) famille politique".

Est-il favorable à leur exclusion? "Je suis pour la clarification", a répondu l'élu de Seine-et-Marne lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale.

"Certains de nos collègues ont fait campagne en appelant à ce qu'Emmanuel Macron ait une majorité, des ministres étaient en campagne contre leurs anciens collègues", a-t-il rappelé, plaidant pour "arrêter les faux semblants".

"La réalité, c'est qu'ils ne sont plus dans notre famille politique", a lancé M. Jacob, après une réunion de son groupe où la question n'a pas été abordée.

Lors de la réunion du bureau politique mardi en fin de journée, "on aura une décision majoritaire" et elle "sera la bonne", selon lui.

"On ne va pas rester dans l'ambiguïté en permanence avec des gens qui écument les plateaux télé en nous tapant dessus matin et soir", a encore martelé le patron des députés LR, visant les LR "au gouvernement, ou qui ont pris des responsabilités institutionnelles" à l'Assemblée avec la création du groupe des "constructifs".

Lors de la formation de ce groupe, M. Jacob avait jugé qu'il s'agissait de "choix individuels" mais que "la maison" restait "ouverte", excluant toute sanction.

Dans les couloirs de l'Assemblée, Claude Goasguen a, lui, déclaré qu'il essaierait de "calmer les ardeurs" d'exclusion au bureau politique. "Il faut être sereins, calmes" et "on s'expliquera peut-être un peu plus tard", a-t-il ajouté, tout en désapprouvant la démarche notamment de Thierry Solère, un des initiateurs des "constructifs".

"Ce n'est pas le moment" et "pas la peine de faire un drame", d'autant que "le gouvernement n'a pas encore pris une position qui nous permette de mettre en place une véritable opposition", a ajouté ce député de Paris.

Franck Riester, coprésident (LR) du groupe des "constructifs" avec Stéphane Demilly (UDI), est passé salle des Quatre Colonnes en coup de vent, lâchant ne pas "penser" se rendre au bureau politique de son parti. La conférence de presse initialement programmée par son groupe n'a pas eu lieu.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/08/2017

Thales vient d'être sélectionné par l'opérateur Bangkok Expressway Metro Public Company Limited (BEM), ainsi que par le groupe CH...

Publié le 23/08/2017

La Commission européenne a approuvé l'acquisition du contrôle en commun d'InTouch SAS, par les sociétés Total Outre-Mer S.A. appartenant au groupe Total, Worldline S.A. filiale du groupe Atos,…

Publié le 23/08/2017

La Commission européenne a approuvé la prise de contrôle conjointe de l'italien DeA Broadcast par DeA Editore et Viacom. Bruxelles a estimé que l'opération ne présentait pas de risque pour la…

Publié le 23/08/2017

JP Morgan Investment Management, agissant pour le compte de clients sous mandat, a déclaré avoir franchi en baisse, le 17 août, le seuil de 5% du...

Publié le 23/08/2017

Value Advisers, agissant pour le compte de clients et de fonds dont elle assure la gestion, a déclaré à l'AMF avoir franchi en baisse, le 16 août...

CONTENUS SPONSORISÉS