En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 849.65 PTS
-0.19 %
5 852.5
-0.14 %
SBF 120 PTS
4 607.11
-0.13 %
DAX PTS
13 132.27
-0.11 %
Dow Jones PTS
27 911.30
+0. %
8 402.61
+0. %
1.114
+0.1 %

LR fustige l'"échec de la méthode" Macron sur les retraites

| AFP | 363 | 1 par 1 internautes
Le président des députés LR Damien Abad à Paris le 27 mai 2019
Le président des députés LR Damien Abad à Paris le 27 mai 2019 ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

Les Républicains, partisans de mettre un terme aux régimes spéciaux "avec un calendrier de sortie", concentrent leurs attaques sur l'"échec de la méthode Macron" et le flou de son projet de réforme des retraites.

"Emmanuel Macron a, en réalité, déjà échoué", a assuré le président des députés LR Damien Abad aux Échos de mardi, jour où s'est réuni le comité stratégique du parti.

Lors de cette réunion plusieurs positions ont été arrêtées, notamment d'aligner les règles du public sur le privé et de mettre fin aux régimes spéciaux avec "un calendrier de sortie", a-t-on appris après du parti.

Si la demande rejoint la volonté affichée par l'exécutif d'un système universel de retraites, LR se montre sceptique sur la réelle volonté de réforme d'Emmanuel Macron.

"A un moment il faut qu'il tranche, qu'il dise ce qu'il veut exactement, (...) on ne joue pas avec les Français de cette façon-là", a affirmé lundi Éric Worth, en appelant le gouvernement à "terminer le travail" entamé par la droite sur les régimes spéciaux.

"Le conflit social du 5 décembre est d'abord l'illustration de l'échec de la méthode Macron: des discours, des annonces souvent contradictoires et, au final, un projet flou sans ligne directrice qui génère inquiétude et anxiété", assure-t-on chez LR.

Autre position: préserver le pouvoir d'achat des retraités en refusant "toute hausse des cotisations ou toute baisse des pensions", indique-t-on chez LR. "Il faut jouer sur l'âge légal, jusqu'à 65 ans, en tenant compte de la pénibilité", selon M. Abad.

LR veut aussi garantir les pensions de réversion et "défendre les acquis de la politique familiale concernant les droits familiaux et conjugaux, qui sont des piliers de notre système de retraite".

"La liste des perdants est en train de s'allonger (...) Comment le gouvernement peut-il négliger autant la politique familiale ?" s'est interrogé mardi Bruno Retailleau de passage à l'Assemblée.

Dans une étude publiée mardi, l'Institut de la protection sociale (IPS) affirme que la réforme voulue par Emmanuel Macron se traduira par "une baisse de retraite programmée pour de nombreuses femmes". Le think-tank pro-entreprises a en cela planché sur l'une des pistes du rapport Delevoye, qui reste non arbitrée.

Les Républicains réclament enfin, en droite ligne de la proposition de loi annoncée par M. Retailleau, que soit assuré "le principe de continuité des services publics".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2019

Total annonce la prise de décision finale d'investissement (FID) pour le développement du champ d’Anchor, ainsi que le lancement des études d'ingénierie (FEED – Front End Engineering and…

Publié le 12/12/2019

La Hongrie fait confiance à Thales pour moderniser 110 km supplémentaires de réseau ferroviaire...

Publié le 12/12/2019

A l’occasion d’une journée Investisseurs, Delta Air Lines a dévoilé de solides perspectives financières pour son exercice 2020. En effet, la compagnie aérienne américaine vise un bénéfice…

Publié le 12/12/2019

Développement du projet d'Anchor et études d'ingénierie sur la découverte offshore de North Platte

Publié le 12/12/2019

Plant Advanced Technologies annonce l'attribution d'une contribution exceptionnelle validée par le Cabinet du Premier Ministre Édouard Philippe, dans...