En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 383.46 PTS
-0.28 %
5 380.00
-0.30 %
SBF 120 PTS
4 306.65
-0.32 %
DAX PTS
12 557.57
-0.03 %
Dowjones PTS
25 039.98
-0.07 %
7 310.44
-0.54 %
1.170
-0.14 %

LR: Deux ans et demi de présidence, investitures décentralisées...Portelli dévoile ses propositions

| AFP | 289 | Aucun vote sur cette news
Florence Portelli, candidate à la présidence des Républicains, lors des universités d'été du parti à La Baule, le 2 septembre 2017
Florence Portelli, candidate à la présidence des Républicains, lors des universités d'été du parti à La Baule, le 2 septembre 2017 ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Florence Portelli, candidate à la présidence des Républicains (LR), a dévoilé mercredi une série de propositions pour "moderniser le fonctionnement" du parti, dont la remise en jeu de la présidence à mi-mandat et la fin de la double appartenance avec un autre parti politique.

Mme Portelli est en concurrence avec Maël de Calan et le grand favori, Laurent Wauquiez, pour cette élection interne (10-17 décembre).

Alors que les statuts prévoient que le président de LR est élu pour cinq ans, la maire de Taverny (Val-d'Oise) souhaite que la présidence du mouvement soit "remise en jeu à mi-mandat".

"Deux ans et demi, c'est le temps qu'il faudra pour refonder le parti". "C'est aussi donner aux adhérents LR l'assurance que le ou la prochaine présidente du parti se consacrera à cette mission de reconstruction de la droite plutôt qu'à se servir du parti pour des ambitions personnelles", explique-t-elle, précisant n'être pas candidate à la présidentielle de 2022.

Mme Portelli souhaite en outre "supprimer la double appartenance à un parti politique" alors que les "Constructifs" qui ont créé un groupe parlementaire distinct, et qui vont prochainement se constituer en mouvement politique sous le nom "Agir, la droite constructive", prévoient cette double appartenance.

Mme Portelli souhaite également, entre autres propositions, que les militants soient consultés sur les investitures, lesquelles seraient "désormais décentralisées: les noms des candidats seront proposés par le siège puis approuvés localement à la majorité des membres des comités départementaux".

"Face à la crise du militantisme", l'ancienne porte-parole de François Fillon compte également créer un statut de sympathisant "gratuit et immédiat" qui "permettra à ses bénéficiaires d'être associés au mouvement sans pour autant franchir le pas de l'adhésion".

Elle souhaite aussi la création d'un "conseil des territoires" pour "redonner la parole aux élus locaux" et souhaite que les bureaux politiques, qui ont habituellement lieu au siège du parti, soient "décentralisés alternativement au sein de chaque région pour une plus grande équité entre les territoires". Le bureau politique devrait au demeurant se doter d'"une représentation militante" pour ne "plus être un lieu de cooptation où les nominations se font selon les +écuries+ et les affinités".

Mme Portelli veut déménager le siège du parti, actuellement rue de Vaugirard dans le 15e arrondissement de Paris, pour des locaux "plus modestes, mieux situés et plus adaptés à nos nouvelles contraintes budgétaires", sur lesquels les militants seront consultés.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

Remboursement anticipé d'une partie des OCA en circulation, avec Yorkville qui accepte de convertir le solde de ses OCA en actions (,5 E/action) et TxCell qui pourra acheter l'ensemble des bons et…

Publié le 23/07/2018

Dans des volumes limités, Vente-unique...

Publié le 23/07/2018

C’est désormais officiel. Alfredo Altavilla, le patron de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) pour les régions Europe, Proche-Orient, Afrique va quitter le groupe fin août afin de « poursuivre…

Publié le 23/07/2018

Atos a dévoilé son projet d'acquisition de Syntel pour 3,4 milliards de dollars, soit 41 dollars par action, entièrement payables en numéraire. Ce prix représente une prime d'environ 14% sur…

Publié le 23/07/2018

Lundi 23 juillet 2018APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du…