En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 173.05 PTS
+0.00 %
5 178.50
-
SBF 120 PTS
4 141.15
-
DAX PTS
11 776.55
-
Dowjones PTS
25 798.42
+2.17 %
7 276.43
+0.00 %
1.155
-0.14 %

LR: Calmels regrette le tract "Pour que la France reste la France"

| AFP | 324 | Aucun vote sur cette news
Virginie Calmels, le 23 mars 2018 à Paris
Virginie Calmels, le 23 mars 2018 à Paris ( JOEL SAGET / AFP )

La numéro deux de LR, Virginie Calmels, a regretté jeudi que le tract du parti titré "Pour que la France reste la France" n'ait pas été validé par les instances dirigeantes "créées par Laurent Wauquiez", y voyant "un dysfonctionnement".

Elle l'a par ailleurs jugé "un peu déséquilibré" et "peut-être inutilement anxiogène" tout en soulignant que le slogan a été "utilisé à maintes reprises par François Mitterrand, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy, y compris même par Emmanuel Macron". "Il faut sortir des caricatures et des raccourcis. Je pense que beaucoup de Français ont envie que la France reste la France", a-t-elle estimé sur France Inter.

Virginie Calmels a indiqué ne pas avoir validé ce tract et a trouvé "dommage que sur des sujets comme un tract et plus généralement comme nos positions politiques, ça n'ait pas fait l'objet d'une validation par les instances qu'il (Laurent Wauquiez, NDLR) a lui-même créées".

"Pour moi, c'est un dysfonctionnement, et j'espère que nous y remédierons collectivement. J'ai toujours pensé qu'on était plus intelligents à plusieurs que tout seul", a-t-elle ajouté, estimant que "l'objectif et la mission de Laurent Wauquiez, c'est de rassembler l'ensemble des sensibilités de la droite", une "famille politique bien abîmée".

Sur le fond, elle a regretté que le chômage soit le "grand absent" de ce tract, "un peu déséquilibré à (son) avis car il ne parle que de sujets régaliens et pas assez, de (son) point de vue, d'économie".

Il est aussi "peut-être inutilement anxiogène, je m'interroge parce que je ne suis pas certaine qu'il puisse encore avoir de l'impact pour convaincre des électeurs", a-t-elle poursuivi.

Elle a en outre plaidé pour "une droite équidistante" de la politique menée par Emmanuel Macron et de celle proposée par le Front national, "sans pencher d'un côté ni pencher de l'autre".

"Pour résumer je suis pour une forme de droite décomplexée, oui, pas pour une droite populiste ou extrémiste", a-t-elle dit.

"Je me battrai toujours pour éviter toute porosité avec le Front national", a-t-elle insisté, soulignant plus tard auprès de l'AFP que "dans notre famille politique, nous sommes tous d'accord pour lutter contre l'immigration".

Sur RTL, le député LR du Lot Aurélien Pradié a dit "ne pas partager totalement ce slogan" du tract mais a vu comme une "chance de la droite" d'avoir "des personnalités et des sensibilités différentes".

Il est "grand temps qu'on pose des mots sur les choses, qu'on arrête cette aseptisation permanente du débat, qu'on ne laisse pas notamment aux extrêmes la seule faculté à traiter de quelques sujets qui préoccupent les Français", a-t-il estimé.

Autre réaction de Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat, dans les colonnes du Parisien: "il faut se méfier des slogans. Le pire pour nous serait de remplacer la pensée par des tracts".

dga-ggy-sac-bpa/mat/cbn

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 16/10/2018

Antoine Griezmann congratulé par Olivier Giroud et Blaise Matuidi après son 2e but avec les Bleus contre l'Allemagne au Stade de France, le 16 octobre 2018 ( FRANCK FIFE / AFP )Une équipe de…

Publié le 16/10/2018

Toni Kroos (N.8) congratulé par Joshua Kimmich après avoir ouvert le score pour l'Allemagne face aux Bleus au Stade de France, le 16 octobre 2018 ( FRANCK FIFE / AFP )La France, championne du…

Publié le 16/10/2018

Presnel Kimpembe (d) et Raphaël Varane, la charnière centrale des Bleus contre l'Allemagne, à l'échauffement au Stade de France, le 16 octobre 2018 ( FRANCK FIFE / AFP )Comme prévu, le…

Publié le 16/10/2018

Le président français Emmanuel Macron le 16 octobre 2018 à Paris ( Philippe LOPEZ / AFP )Emmanuel Macron s'adressera mardi soir aux Français par une "courte allocution" à la télévision,…

Publié le 16/10/2018

Les principaux marchés actions européens ont clôturé ce mardi en progression, soutenus par le très bon début de séance de Wall Street. Ainsi, le CAC a avancé de 1,53 % à 5 173,05 points et…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2018

Au 30 septembre 2018, la trésorerie et les équivalents de trésorerie du Groupe Nicox s`élevaient à 25,7 millions d`euros comparés à 32,7 millions...

Publié le 17/10/2018

Wallix, éditeur de solutions logicielles de cybersécurité, a reçu le "Prix de L'Innovation" lors de la huitième édition du "Top 250 des Editeurs de...

Publié le 17/10/2018

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques et auto-immunes, annonce aujourd'hui, suite...

Publié le 17/10/2018

Bouygues UK, filiale britannique de Bouygues Construction, et l'Université de Cambridge ont signé un contrat pour la construction du laboratoire de...

Publié le 17/10/2018

   Chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2018 Communiqué de Presse - Paris, le 17 octobre 2018       Forte dynamique des Produits laitiers et d'origine…