En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 636.25 PTS
+0. %
5 636.50
+0.06 %
SBF 120 PTS
4 447.36
-0.59 %
DAX PTS
12 633.60
-
Dow Jones PTS
26 770.20
-0.95 %
7 868.49
+0. %
1.116
-0.12 %

Loiseau favorable à l'accueil d'Edward Snowden en France

| AFP | 403 | 1 par 1 internautes
Edward Snowden participe par visioconférence à une table ronde sur la protection des lanceurs d'alerte, le 15 mars 2019 à Strasbourg
Edward Snowden participe par visioconférence à une table ronde sur la protection des lanceurs d'alerte, le 15 mars 2019 à Strasbourg ( FREDERICK FLORIN / AFP/Archives )

L'eurodéputée LREM Nathalie Loiseau s'est dite lundi favorable à l'accueil en France du lanceur d'alerte américain Edward Snowden, qui "a rendu service à l'humanité" et a demandé à Emmanuel Macron de lui accorder l'asile.

Mais le président de la République ne devrait pas se prononcer sur cette demande, qui relève de l'Office de protection des réfugiés (Ofpra), a-t-on indiqué de source diplomatique.

La situation d'Edward Snowden n'a "pas changé", souligne-t-on de même source, depuis qu'il avait déposé une requête pour obtenir l'asile en 2013 après avoir dévoilé l'existence d'un système de surveillance mondiale des communications et d'internet, principalement par l'agence américaine NSA.

"Absolument", a répondu sur France Inter Nathalie Loiseau, ancienne tête de liste de la majorité présidentielle aux élections européennes, lorsqu'on lui a demandé si elle était favorable à cet accueil.

Elle a cependant jugé que c'est à l'Office de protection des réfugiés (Ofpra), "une agence totalement indépendante", de prendre la nouvelle demande d'asile de Snowden.

"Edward Snowden c'est quelqu'un qui a rendu service à l'humanité, c'est quelqu'un qui nous a montré, preuves à l'appui, qu'il y avait un système de surveillance extraordinairement vaste, travaillant avec des entreprises qui acceptaient de donner leurs données dans le dos de leurs utilisateurs", a-t-elle expliqué, avant de lancer: "Merci Edward Snowden!"

"Je serais très heureuse qu'il soit en Europe", a-t-elle ajouté, soulignant qu'aujourd'hui, "aucun pays européen n'a donné l'asile à Snowden, on est en décalage complet par rapport aux valeurs qu'on porte".

"On ne veut pas que la France devienne comme ces pays que vous n'aimez pas. Le plus triste dans toute cette histoire, c'est que le seul endroit où un lanceur d'alerte américain a la possibilité de parler, ce n'est pas en Europe mais c'est ici (en Russie, NDLR)", déclare M. Snowden dans une interview à France Inter, dévoilée samedi et diffusée intégralement lundi.

"J'ai demandé l'asile en France en 2013 sous (l'ancien président socialiste) François Hollande. Évidemment, j'aimerais beaucoup que M. Macron m'accorde le droit d'asile", a ajouté M. Snowden qui a demandé la protection de plus de vingt pays, dont la France et l'Allemagne, refusée pour une raison ou une autre.

"Notre pays doit honorer ceux qui combattent pour lui", a réagi dans un communiqué Jean-Luc Mélenchon, qui avait demandé dès 2013 que l'asile soit accordé à Edward Snowden et a assuré le lanceur d'alerte de son "soutien" dans cette démarche.

Edward Snowden sortira le 17 septembre ses mémoires, publiées simultanément dans une vingtaine de pays dont les Etats-Unis, la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni, le Brésil ou encore Taïwan.

Employé de l'agence américaine de renseignement NSA devenu lanceur d'alerte, Edward Snowden avait révélé en 2013 l'existence d'un système de surveillance mondiale des communications et d'internet. Il s'est réfugié en 2013 en Russie et a vu son permis de séjour renouvelé jusqu'en 2020. Les États-Unis l'ont inculpé pour espionnage et vols de secrets d'État.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2019

L'agence de notation Moody's a rétrogradé Technicolor de 'B2' perspective 'négative' à 'B3' perspective 'négative'. Le groupe français confirme cependant ses perspectives d'activités...

Publié le 18/10/2019

Clasquin, spécialiste de l'ingénierie en transport aérien et maritime et en logistique overseas, annonce l'intégration à compter du 1er octobre 2019...

Publié le 18/10/2019

L'agence fédérale de l'aviation (FAA) américaine a accusé vendredi Boeing de lui avoir caché des documents importants liés à la certification du 737 MAX. Le titre Boeing chute à Wall Steet…

Publié le 18/10/2019

Le chiffre d'affaires de Pharmasimple ressort à 14,3 millions d'euros en forte hausse de 64,4% par rapport à la même période de l'année dernière...

Publié le 18/10/2019

L'Assemblée Générale Extraordinaire de Dalet qui devait se tenir le 23 octobre 2019 à 14 heures a été reportée pour des raisons techniques...