En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 789.11 PTS
-0.45 %
4 784.00
-0.55 %
SBF 120 PTS
3 813.40
-0.51 %
DAX PTS
10 896.72
-0.32 %
Dowjones PTS
24 164.43
-0.18 %
6 672.33
+0.06 %
1.139
-0.06 %

Loiseau dénonce le "nationalisme" de la France insoumise, qui s'en défend

| AFP | 388 | Aucun vote sur cette news
La ministre chargée des Affaires européennes Nathalie Loiseau, à Paris le 3 août 2018
La ministre chargée des Affaires européennes Nathalie Loiseau, à Paris le 3 août 2018 ( Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP/Archives )

La ministre chargée des Affaires européennes Nathalie Loiseau s'en est prise à la France insoumise, ce "parti nationaliste qui ne dit pas son nom", s'attirant samedi une réponse outrée du candidat LFI aux européennes Manuel Bompard.

Manuel Bompard, qui conduira la liste LFI aux européennes avec Charlotte Girard, a dénoncé sur son blog une "caricature insultante et grossière" destinée à "esquiver le débat de fond".

Dans une tribune intitulée "France insoumise, le parti nationaliste qui ne dit pas son nom", et publiée vendredi dans les Echos, elle y rappelle notamment le discours "d'une grande dureté" de M. Mélenchon sur la contribution de la France au budget européen, le 23 octobre 2017 à l'Assemblée. "Mais où est donc le sens de la solidarité de M. Mélenchon, valeur fondatrice de l'Union à laquelle on pourrait pourtant penser qu'il est sensible ?", écrit-elle.

Elle fustige par ailleurs sa volonté de ne plus respecter les traités européens en cas de désaccord avec l'UE, et pointe du doigt les votes convergents de la France insoumise et de l'extrême droite, par exemple sur la question des travailleurs détachés.

"Face à cette convergence des nationalismes européens, nous faisons le choix, avec le président de la République, d'une Europe forte et ambitieuse", affirme-t-elle.

Manuel Bompard souligne à son tour les "nombreux votes communs entre (la) majorité et le Front national lors de l'examen de la loi +Asile et immigration+" et défend le discours de M. Mélenchon d'octobre 2017 en affirmant que la "la France doit, pour se faire entendre, utiliser aussi le poids de sa participation au budget de l'Union européenne".

Pour M. Bompard, Nathalie Loiseau fait "le jeu des réactionnaires" et jette "dans leurs bras celles et ceux qui souffrent des politiques européennes" en réduisant "pour des raisons politiciennes, le champ politique à ceux qui aiment l'Europe d'un côté, et à ses adversaires de l'autre".

"Entre ceux qui sont prêts à tout brader pour l'Europe et ceux qui la refusent par essence, il existe pourtant une position raisonnable et sérieuse: celle qui consiste à rompre avec les traités européens pour faire l'Europe, oui, mais sans défaire la France", affirme-t-il.

Le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a lancé le 25 août sa campagne pour les élections européennes de mai en attaquant frontalement Emmanuel Macron, "petit copiste" de l'UE auquel il faut "mettre une raclée démocratique".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

L'Allemagne étudie les moyens d'interdire l'utilisation des produits de Huawei Technologies Co. dans son infrastructure télécoms selon un représentant du gouvernement cité par le Wall Street…

Publié le 17/01/2019

Philippe Lagayette, administrateur référent de Renault, et Patrick Thomas, président du comité des nominations et de la gouvernance, ont confirmé...

Publié le 17/01/2019

  Le supercalculateur d'Atos permet au centre espagnol d'analyse génomique (CNAG-CRG) d'accélérer ses recherches     Paris, 17 janvier 2019 - Atos, leader…

Publié le 17/01/2019

Renault est finalement sorti du bois dans le sillage des déclarations de Bruno Le Maire la veille. Ainsi, Philipe Lagayette (administrateur référent de Renault) et Patrick Thomas (président du…

Publié le 17/01/2019

Le groupe PSA lance la production du moteur essence 3 cylindres Turbo Pure Tech dans l’usine de Tychy, en Pologne. Ce site a bénéficié de 250 millions d’euros d’investissements afin…