5 399.45 PTS
-0.51 %
5 385.5
-0.77 %
SBF 120 PTS
4 304.48
-0.47 %
DAX PTS
13 125.64
-0.44 %
Dowjones PTS
24 585.43
+0.33 %
6 394.67
+0.17 %
Nikkei PTS
22 758.07
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Loi antiterroriste: des députés LR présentent "une contre-proposition renforçant l'état d'urgence"

| AFP | 171 | Aucun vote sur cette news
Le député Eric Ciotti le 11 juillet 2017 à Paris
Le député Eric Ciotti le 11 juillet 2017 à Paris ( bertrand GUAY / AFP )

Les députés LR Eric Ciotti et Guillaume Larrivé, opposés à un projet de loi antiterroriste "alibi" à leurs yeux, ont présenté mardi "une contre-proposition de loi renforçant l'état d'urgence", même si leur ligne ne fait pas l'unanimité au sein du groupe.

"Le gouvernement a fait le choix d'un texte alibi avec des mesures inapplicables. Notre postulat est refuser de sortir de l'état d'urgence alors qu'on nous dit que la menace est maximale", a déclaré M. Ciotti lors d'un point presse, entouré d'une dizaine de députés LR, dont Olivier Marleix et Valérie Boyer.

"Nous voulons aussi adresser le message de l'éloignement des étrangers qui représentent une menace pour l'ordre public, en renforçant les dispositifs d'expulsion et d'interdiction de territoire français", a ajouté le député des Alpes-Maritimes.

Parmi les autres propositions détaillées par M. Larrivé, la création d'une garde à vue antiterroriste de 30 jours, d'un parquet et d'une cour de sûreté antiterroristes, ou encore d'un régime de rétention administrative.

Regrettant que ces propositions aient été "balayées d'un revers de la main" par les députés de La République en marche (LREM) lors du débat dans l'hémicycle la semaine dernière, M. Ciotti a dit "craindre que nos propositions ne soient nécessairement adoptées dans les mois et années qui viennent" à cause de nouveaux attentats.

Si seule cette position opposée au texte gouvernemental s'est exprimée lors des débats la semaine dernière, plusieurs députés LR devraient tout de même s'abstenir, voire voter pour.

"La ligne Ciotti-Larrivé n'est pas la position de l'ensemble du groupe. On est dans une surenchère", a ainsi réagi devant quelques journalistes Philippe Gosselin, qui compte s'abstenir. "Je pense qu'on doit être carré, rigoureux et ne pas aller à des positions un peu extrêmes", a ajouté le député de la Manche, qui avait soutenu Alain Juppé pour la primaire de LR.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2017

Question de culture d'entreprise. L'offre ne répond pas aux intérêts de la société, ses métiers, ses employés, ses actionnaires et autres parties prenantes...

Publié le 13/12/2017

"Nous avons désormais les moyens financiers nécessaires à la poursuite de notre plan stratégique"...

Publié le 13/12/2017

Stef se situe à la 3e place des entreprises ayant le pourcentage d'actionnariat salarié le plus élevé...

Publié le 13/12/2017

Le Groupe maintient son objectif de génération de free cash-flows positifs et récurrents à la clôture de mars 2019...

Publié le 13/12/2017

A l'occasion du 30e anniversaire du premier film Predator, Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands intègre aussi du contenu exclusif...

CONTENUS SPONSORISÉS