En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 871.91 PTS
+1.21 %
5 870.5
+1.26 %
SBF 120 PTS
4 623.22
+1.1 %
DAX PTS
13 166.58
+0.86 %
Dow Jones PTS
28 015.06
+1.22 %
8 397.37
+1.07 %
1.106
+0. %

"Listes communautaristes": Xavier Bertrand va présenter ses pistes à Castaner

| AFP | 709 | 4.43 par 7 internautes
Le président de la région des Hauts-de-France Xavier Bertrand à Valenciennes, le 21 juin 2019
Le président de la région des Hauts-de-France Xavier Bertrand à Valenciennes, le 21 juin 2019 ( FRANCOIS LO PRESTI / AFP/Archives )

Le président de la région des Hauts-de-France Xavier Bertrand (ex-LR) va présenter mardi au ministre de l'Intérieur ses pistes pour interdire les listes communautaristes aux élections, plaidant pour consulter les Français sur la "place" à accorder à la laïcité.

M. Bertrand ainsi que le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau doivent être reçus mardi par Christophe Castaner.

L'ancien ministre a mis la question de ces listes sur la table mi-septembre, demandant au gouvernement de prendre des dispositions pour les municipales de mars. M. Retailleau vient de déposer une proposition de loi qui vise notamment à empêcher le dépôt de listes ou le financement de candidats menant une "campagne communautariste".

D'abord "le gouvernement me rit au nez, quelques semaines après les choses changent", a estimé M. Bertrand lors du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro.

"Si nous ne faisons rien, a-t-il mis en garde, vous allez avoir des dizaines et des dizaines de listes de ce type, émanation soit des musulmans de France, soit du Parti Egalité Justice" issu de la communauté franco-turque.

Alors que le gouvernement ne paraît pas favorable à ce stade à des mesures en amont, le président des Hauts-de-France juge qu'"il vaut mieux prévenir que guérir".

Selon lui, il est déjà possible d'interdire une liste "avec les textes actuels, c'est-à-dire avec la question des troubles à l'ordre public possibles, ou alors le respect de la loi existante de 1901 dans son article 3" sur les associations.

Il serait cependant souhaitable selon lui de "réaffirmer le caractère de la laïcité dans une loi". Et ce qui "règlerait définitivement les choses" serait d'ajouter la laïcité à l'article 4 de la Constitution portant sur les partis et groupements politiques, d'après M. Bertrand.

Faut-il un référendum? "Sur toutes ces questions-là, il faut poser la question aux Français de quelle place ils veulent accorder à la laïcité" et "il n'y a rien de mieux que la volonté populaire", répond-il.

Il pointe un "silence assourdissant du FN (devenu RN) sur ces questions" car à ses yeux "ça les arrange qu'on ait des troubles à l'ordre public".

Les listes communautaristes restent en France un phénomène marginal selon les experts, qui soulignent que personne ne revendique ce terme. Souvent mise en cause, l'Union des démocrates musulmans français (UDMF) réfute cette classification. Le parti créé en 2012 a recueilli moins de 29.000 voix aux européennes, avec cependant des pics dans quelques communes en région parisienne.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
7 avis
Note moyenne : 4.43
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/12/2019

Le groupe chinois Dongfgeng pourrait réduire sa part de façon à abaisser sa présence dans la future entité PSA-Fiat Chrysler, selon des sources citées par 'Reuters'.

Publié le 06/12/2019

Le chiffre d'affaires de Moulinvest s'établit à 64 ME au titre de l'exercice 2018-2019 contre 61,3 ME sur l'exercice précédent...

Publié le 06/12/2019

Tessi, spécialiste français des Business Process Services, a annoncé vendredi avoir achevé une augmentation de capital avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant brut de…

Publié le 06/12/2019

Elior Group a annoncé avoir procédé à l’annulation de près de 4,27 millions de ses propres actions, représentant 2,39% de son capital social. La décision d’annulation des titres…

Publié le 06/12/2019

"Ces opérations contribueront à renforcer à la fois le potentiel de croissance du résultat par action", assure le management d'Elior...