En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 367.69 PTS
-0.57 %
5 364.00
-0.59 %
SBF 120 PTS
4 295.14
-0.59 %
DAX PTS
12 528.82
-0.26 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
+0.00 %
1.172
-0.02 %

Lissage de la baisse des loyers HLM: "un premier pas" insuffisant pour Carvounas (PS)

| AFP | 242 | 5 par 1 internautes
Le député socialiste Luc Carvounas le 10 octobre 2017 à l'Assemblée nationale à Paris
Le député socialiste Luc Carvounas le 10 octobre 2017 à l'Assemblée nationale à Paris ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )

Luc Carvounas, député PS du Val-de-Marne, a reconnu un "premier pas" de la part du gouvernement après l'adoption d'un amendement qui lisse sur trois ans la baisse des loyers HLM, mais "ça n'est pas assez", a-t-il estimé samedi sur franceinfo.

"Je vois qu'il commence à y avoir un petit rétropédalage, parce qu'ils sont en train de se dire: +Finalement cette mesure, c'est pas la bonne+", a considéré l'ex-maire d'Alfortville, dans la banlieue sud de Paris. "L'amendement du gouvernement, c'est un premier pas, mais c'est pas assez", a-t-il ajouté.

L'Assemblée nationale a adopté le budget du ministère de la Cohésion des territoires, en forte baisse du fait des économies imposées aux HLM mais en lissant sur trois ans la baisse des loyers, aux termes de vifs débats jeudi soir et vendredi.

L'amendement du gouvernement adopté instaure une baisse progressive des loyers du logement social: de 800 millions d'euros en 2018, 1,2 milliard en 2019, puis 1,5 milliard par an à compter de 2020, pour compenser une baisse des APL équivalente.

Mais l'économie budgétaire annuelle de 1,5 milliard d'euros visée par le gouvernement pour les bailleurs sociaux doit être atteinte dès l'an prochain grâce à une hausse, en parallèle, de la cotisation versée par les bailleurs sociaux à la Caisse de garantie du logement locatif social (CGLLS).

"Le gouvernement n'a pas changé de braquet", a déploré le parlementaire. "Aucun office n'est en capacité d'absorber ce qui nous est retiré", a-t-il assuré.

"Ce qui m'intéresse n'est pas seulement de savoir comment on réalise cette économie mais plutôt: +Réalisons des économies+, sans que cela soit au détriment des locataires et de la qualité de leur habitat", a encore martelé M. Carvounas.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

Par l'intermédiaire d'une filiale britannique

Publié le 23/07/2018

Le titre poursuit sa phase de rebond technique. Du côté des indicateurs, la moyenne mobile à 20 séances se retourne à la hausse sous les cours tandis que le RSI est bien orienté au-dessus des…

Publié le 23/07/2018

Que va devenir Fiat Chrysler Automobiles sans Sergio Marchionne ? C'est la question qui taraude les investisseurs après l'annonce, au cours du...

Publié le 23/07/2018

Une aventure boursière peu concluante

Publié le 23/07/2018

Navya révise à la baisse la fourchette indicative de prix de son introduction en Bourse (IPO). Ainsi, le spécialiste des véhicules autonomes donne dorénavant une fourchette comprise entre 7 et 9…