En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
+0.59 %
5 934.5
+0.86 %
SBF 120 PTS
4 655.99
+0.57 %
DAX PTS
13 282.72
+0.46 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0.25 %
1.112
0. %

Lille: les adversaires de Martine Aubry dénoncent sa candidature à un 4e mandat

| AFP | 642 | 4 par 2 internautes
Les adversaires de la maire de Lille Martine Aubry ont dénoncé  le 29 novembre 2019 son bilan à la tête de la ville
Les adversaires de la maire de Lille Martine Aubry ont dénoncé le 29 novembre 2019 son bilan à la tête de la ville ( THOMAS SAMSON / AFP/Archives )

Après l'annonce jeudi par Martine Aubry de sa candidature à un quatrième mandat à Lille, ses adversaires aux prochaines municipales ont unanimement dénoncé vendredi le bilan de celle qui siège à la mairie depuis 2001.

Stéphane Baly, tête de liste EELV avec Stéphanie Bocquet, a dit à l'AFP être "tombé de sa chaise" en lisant sa déclaration de candidature dans La Voix du Nord.

"On découvrirait une maire plus écolo que les écolos. On a l'impression que ce n'est pas la maire qui depuis trois mandats a bétonné la ville", a-t-il insisté, alors que Mme Aubry a promis un programme "écologiquement fort".

M. Baly dénonce un positionnement "hyper opportuniste" et une candidature qui ne correspond pas aux "aspirations de renouveau démocratique".

La maire de Lille a cependant estimé avoir fait "de très belles choses avec les Verts", qui font partie de la majorité municipale depuis 2001 et présenteront une liste au premier tour, comme depuis 1977.

"Que n’a su faire Martine Aubry en 18 ans qu’elle saurait faire avec 6 années de plus ?", s'interrogent également dans un communiqué Julien Poix et Élodie Cloez, chefs de file locaux de La France insoumise pour les municipales. Il voient en Lille une "ville bétonnée, socialement fracturée, à plusieurs vitesses". Il "est venu le temps de la transition", a estimé sur RTL Adrien Quatennens, député LFI de Lille.

"Cette candidature est la conséquence d’une succession ratée", a jugé Thierry Pauchet (divers droite), de la liste "Les lillois sont formidables". Selon lui la maire "ne perçoit pas la désastreuse situation dans laquelle se trouve" la ville, sur les question relatives à "l'insécurité" et la "tranquillité".

"Il me tardait que Mme Aubry soit clairement mon adversaire politique", s'est réjoui auprès de l'AFP Marc-Philippe Daubresse, candidat des Républicains (LR), jugeant qu'elle faisait jusqu'ici campagne "en utilisant les moyens de sa mairie".

"Sur le fond, je constate que cette ville est plus dure, qu'on y vit plus mal qu'avant. L'autre priorité, c'est de changer la gouvernance verticale, autoritaire, de Mme Aubry, pour la transformer en une gouvernance décentralisée et consensuelle".

L'ancienne directrice de cabinet de Mme Aubry, Violette Spillebout, elle-même candidate avec l'étiquette LREM, avait évoqué jeudi "l'échec de la parole politique" et des "convictions" de la fille de Jacques Delors, qui lorsqu'elle était première secrétaire du PS, avait selon elle "fait adopter la règle de non-cumul de plus de 3 mandats successifs".

La maire de Lille n'a pas manqué de lui répondre, dans la Voix du Nord. "On ne peut pas à la fois soutenir la politique du président de la République et prétendre faire le contraire ici", a-t-elle déclaré, en référence à une récente sortie de Mme Spillebout, assurant ne pas se reconnaître en "candidate macroniste".

"Il n'y a pas d'interdiction dans nos statuts d'effectuer un quatrième mandat", a de son côté répliqué Pierre Jouvet, l'un des porte-parole du PS, se disant "très satisfait" de cette candidature par laquelle "le PS pourra conserver Lille".

"Tu n'as plus rien à prouver, juste à donner encore. Merci donc Martine Aubry de relever le gant une nouvelle fois pour les lillois. La politique s'honore avec des élus comme toi", s'est aussi réjoui sur Twitter le premier secrétaire du PS Olivier Faure.

Quant à Eric Cattelin-Denu, candidat Rassemblement national (RN), interrogé par l'AFP, il considère cette annonce comme un "non-évènement". "Ça m'est complètement égal, nous on dénonce son bilan".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

L'opération se conclut à 590 ME pour 50% de participation...

Publié le 13/12/2019

La société anglaise Clugston, associée au Groupe CNIM en tant que génie civiliste pour plusieurs contrats de réalisation d'usines de valorisation de...

Publié le 13/12/2019

Wendel et d'autres actionnaires existants d'Allied Universal ont finalisé la cession d'une part majoritaire de leur participation dans la société à...

Publié le 13/12/2019

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropCorp a essuyé une perte nette, part du groupe, de 22,7 millions d’euros contre une perte de 88,9 millions d’euros, un an plus tôt. Le premier…

Publié le 13/12/2019

En novembre 2019, le trafic de Paris Aéroport ressort en hausse de 0,9 % par rapport au mois de novembre 2018 avec 7,9 millions de passagers accueillis, dont 5,7 millions à Paris-Charles de Gaulle…