5 376.69 PTS
-0.19 %
5 393.5
+0.13 %
SBF 120 PTS
4 301.73
+0.15 %
DAX PTS
13 127.74
+0.03 %
Dowjones PTS
24 386.03
+0.23 %
6 393.89
+0.78 %
Nikkei PTS
22 866.17
-0.32 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Levallois: Philippot appelle à "annuler la baisse du budget de l'armée"

| AFP | 255 | Aucun vote sur cette news
Florian Philippot, vice-président du FN, à Paris le 9 mai 2017
Florian Philippot, vice-président du FN, à Paris le 9 mai 2017 ( bertrand GUAY / AFP/Archives )

Florian Philippot, vice-président du FN, a appelé jeudi à "annuler la baisse du budget de l'armée" au lendemain de l'attaque contre six militaires à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

Interrogé sur le dispositif Sentinelle, l'eurodéputé l'a qualifié sur Europe 1 de "pas idéal" parce qu'il "pèse sur l'entraînement des hommes".

"On pourrait imaginer que ce soit une mission de la police et de la gendarmerie, le problème c'est que vous avez à la fois une police à l'os en France, une gendarmerie à l'os, et une armée à l'os. Évidemment on se trouve sans solutions idéales", a-t-il poursuivi.

"Il faut avant tout annuler la baisse du budget de l'armée", a-t-il dit, faisant allusion aux annulations de 850 millions d'euros de crédits de la défense en 2017.

"Il y a quand même en France des priorités d'action publique et donc des priorités budgétaires. Il faut en même temps renforcer nos effectifs de police et de gendarmerie", a poursuivi M. Philippot. Il a appelé également à renforcer "le renseignement français (qui) reste trop faible", malgré la présence "d'hommes et de femmes formidables" en son sein.

"Structurellement, il a été déconnecté du terrain lors de la réforme des Renseignements généraux et on ne s'en est pas vraiment remis", a-t-il dit.

Une nouvelle attaque a visé les forces de l'ordre mercredi lorsqu'une voiture-bélier a blessé six militaires à Levallois-Perret (Hauts-de Seine). Son conducteur a été arrêté dans l'après-midi sur une autoroute dans le Pas-de-Calais.

Cette sixième attaque contre des soldats de Sentinelle a relancé le débat sur le dispositif qui mobilise 7.000 militaires en permanence en France depuis les attentats jihadistes de 2015.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Calme plat sur le dossier Compagnie des Alpes après la publication des comptes annuels de la société...

Publié le 12/12/2017

Atos a proposé de racheter Gemalto à 46 euros. La SSII cherche l'appui du conseil d'administration...

Publié le 12/12/2017

Unibail-Rodamco perd 2,23% à 219,05 euros après avoir lancé une offre de rachat à 24,7 milliards de dollars sur Westfield. Le Conseil d'Administration de Westfield et le Conseil de Surveillance…

Publié le 12/12/2017

Gemalto bondit de 33,64% à 45,4 euros après qu'Atos (+2,37% à 127,2 euros) a rendu publique l'offre de rachat qu'il a présentée au Conseil d'administration du spécialiste de la sécurité…

Publié le 12/12/2017

Succès commerciaux en Russie et en République tchèque

CONTENUS SPONSORISÉS