5 383.22 PTS
+0.57 %
5 377.50
+0.57 %
SBF 120 PTS
4 282.84
+0.51 %
DAX PTS
13 012.16
-0.02 %
Dowjones PTS
23 526.18
-0.27 %
6 386.12
+0.12 %
Nikkei PTS
22 523.15
+0.48 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les trolls russes avaient aussi infiltré Instagram avant l'élection américaine

| AFP | 285 | 4 par 1 internautes
Environ 20 millions d'utilisateurs d'Instagram aux Etats-Unis ont vu des contenus créés par des opérateurs russes pour influencer l'élection présidentielle américaine de 2016, selon Facebook
Environ 20 millions d'utilisateurs d'Instagram aux Etats-Unis ont vu des contenus créés par des opérateurs russes pour influencer l'élection présidentielle américaine de 2016, selon Facebook ( JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Facebook a révélé mercredi qu'environ 20 millions d'utilisateurs d'Instagram aux Etats-Unis avaient également vu des contenus créés par des opérateurs russes pour influencer l'élection présidentielle américaine de 2016.

Au total, environ 150 millions d'utilisateurs de Facebook et d'Instagram ont vu de tels contenus russes en 2015 et 2016, a dit le directeur juridique de Facebook, Colin Stretch, lors d'une audition devant la commission du Renseignement du Sénat américain, la deuxième audition parlementaire consacrée au rôle des réseaux sociaux dans la campagne de désinformation russe en deux jours.

Colin Stretch, directeur juridique de Facebook, devant une commission du Sénat américain à Washington le 31 octobre 2017
Colin Stretch, directeur juridique de Facebook, devant une commission du Sénat américain à Washington le 31 octobre 2017 ( SAUL LOEB / AFP )

Sur Instagram, qui appartient à Facebook, environ 120.000 publications ont été créées par des opérateurs identifiés comme russes. Elles ont été vues par 16 millions d'utilisateurs après octobre 2016, et environ 4 millions avant cette date, selon Colin Stretch. Il a prévenu que les données avant octobre 2016 étaient moins précises.

Ils s'ajoutent aux 126 millions d'utilisateurs de Facebook ayant vu sur leur fil d'actualité des articles créés par la société russe Internet Research Agency, liée au renseignement russe, pour influencer l'élection. Au total, selon le responsable, environ 150 millions de personnes ont donc été touchées par la désinformation russe sur les deux plateformes.

Twitter et Google participaient également à cette audition, devant des sénateurs furieux de ce qu'ils considèrent être une réponse tardive des géants d'internet pour lutter contre les faux comptes et les robots opérés par la Russie ou potentiellement d'autres pays.

Près d'un an après l'élection présidentielle américaine, les sociétés commencent à fournir des données sur ces campagnes d'influence. Twitter et Facebook soulignent cependant que ces contenus ne représentaient qu'une infime proportion de tous les contenus publiés.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/11/2017

Atos a tenu le Conseil scientifique d''Atos Quantum', premier programme industriel d'informatique quantique en Europe...

Publié le 23/11/2017

Paris, 23 novembre 2017 - Atos, leader international de la transformation digitale, a tenu aujourd'hui le Conseil scientifique d' « Atos Quantum », le premier programme…

Publié le 23/11/2017

Bryan Garnier maintient son conseil 'neutre' et sa fair value de 21 euros sur Veoila après un roadshow au Luxembourg...

Publié le 23/11/2017

La visibilité se dégage

Publié le 23/11/2017

First Data, un leader mondial dans les services de commerce et de paiement électroniques, a annoncé avoir conclu un accord stratégique avec AccorHotels pour mettre en œuvre les paiements de tous…

CONTENUS SPONSORISÉS