En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 780.90 PTS
+0.56 %
4 776.5
+0.48 %
SBF 120 PTS
3 793.23
+0.45 %
DAX PTS
10 793.29
+0.49 %
Dowjones PTS
23 837.61
+0.68 %
6 547.63
+0.86 %
1.143
+0.56 %

Les Saoudiennes au volant en quatre points

| AFP | 252 | Aucun vote sur cette news
Des Saoudiennes attachent leur ceinture de sécurité avant de conduire des karts, lors d'un atelier pour apprendre à conduire, le 21 juin 2018 à Ryad
Des Saoudiennes attachent leur ceinture de sécurité avant de conduire des karts, lors d'un atelier pour apprendre à conduire, le 21 juin 2018 à Ryad ( FAYEZ NURELDINE / AFP )

L'Arabie saoudite, le seul pays du monde qui interdit aux femmes de conduire, va lever cette interdiction dimanche.

Voici les principaux points de cette révolution dans un pays ultraconservateur que le prince héritier, Mohammed ben Salmane, dit vouloir réformer.

- Comment est-ce arrivé ?

En septembre 2017, le roi Salmane publie un décret annonçant la fin de l'interdiction de conduire pour les femmes, en vigueur depuis des décennies, à partir de juin 2018.

Une poignée d'auto-écoles pour femmes ont ensuite été autorisées à ouvrir dans des villes comme la capitale Ryad et Jeddah (ouest).

Début juin, le royaume a commencé à délivrer ses premiers permis de conduire aux femmes.

- Combien de femmes au volant ?

Quelque six millions de femmes, soit 65% de la population féminine en âge de conduire, pourraient demander un permis de conduire une fois l'interdiction levée, selon la société de conseil londonienne Facts Global Energy.

Mais un nombre aussi élevé ne sera pas atteint immédiatement, selon des analystes.

Selon le cabinet de conseil PricewaterhouseCoopers, quelque trois millions de femmes pourraient obtenir un permis et commencer à conduire activement d'ici 2020.

- Tous véhicules

En plus des voitures, les femmes pourront conduire des motos, des fourgonnettes et des camions.

Les détentrices d'un permis de conduire international pourront conduire dans le royaume pendant un an, après quoi elles devront demander un permis saoudien, selon le département du trafic routier du royaume.

Les permis de conduire des véhicules privés seront délivrés à partir de l'âge de 18 ans et les transports en commun à 20 ans, comme pour les hommes.

- Crimes et châtiments

Beaucoup de conductrices craignent d'être une proie facile pour les conservateurs dans un pays où les "gardiens" masculins --pères, maris ou autres parents proches-- peuvent exercer une autorité arbitraire pour prendre des décisions en leur nom.

Pour limiter le risque que des femmes soient importunées sur la route, le gouvernement a pénalisé le harcèlement sexuel avec une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à cinq ans et une amende maximale de 300.000 riyals (68.200 euros).

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/12/2018

Foncière INEA a annoncé l’acquisition du Presqu’Ile, un immeuble de bureaux situé dans le quartier innovant de la presqu’île Bouchayer-Viallet à Grenoble. Il s’agit de son premier…

Publié le 19/12/2018

Rien ne va plus pour DIA (Distribuidora de Alimentacion) ...

Publié le 19/12/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/12/2018

GSEZ Airport, filiale de Gabon Special Economic Zone (GSEZ), fruit d'un partenariat public-privé entre Olam International, la République gabonaise et...

Publié le 19/12/2018

La Commission européenne a délivré une autorisation de mise sur le marché de Dengvaxia, le vaccin de Sanofi contre la dengue. L'autorisation suit la recommandation émise le 18 octobre 2018 par le…