En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 643.08 PTS
-0.40 %
5 638.00
-0.48 %
SBF 120 PTS
4 448.99
-0.34 %
DAX PTS
12 486.56
-0.20 %
Dowjones PTS
26 787.36
-0.11 %
7 842.33
-0.02 %
1.102
+0.02 %

Les parlementaires de la majorité réunis lundi, Macron attendu

| AFP | 318 | 1 par 1 internautes
Marc Fesneau à l’Élysée le 17 juillet 2019
Marc Fesneau à l’Élysée le 17 juillet 2019 ( LUDOVIC MARIN / AFP/Archives )

Députés et sénateurs de la République en marche et du MoDem seront réunis lundi par le ministre des Relations avec le Parlement, Marc Fesneau, en présence d’Édouard Philippe, pour un point sur la rentrée auquel Emmanuel Macron devrait également participer.

Les parlementaires sont conviés à partir de 18h30 rue de Grenelle pour une réception dans les jardins de l'hôtel de Rothelin-Charolais autour du Premier ministre, a-t-on précisé dans l'entourage de M. Fesneau.

Plusieurs sources parlementaires et gouvernementales ont fait état d'une venue d'Emmanuel Macron. L’Élysée, contacté dimanche par l'AFP, n'a souhaité ni confirmer ni infirmer. Selon une source gouvernementale, une trentaine de membres du gouvernement devraient être présents.

"Le président ira demain soir pour la déclinaison parlementaire du séminaire gouvernemental de rentrée", a affirmé une source au sein de l'exécutif.

"Ce sera un petit recalage sur la méthodologie de l'acte 2: c'est-à-dire plus de Premier ministre, les ministres en première ligne et le président derrière pour insister sur ce qui est important, impulser", a ajouté cette même source, précisant que le chef de l’État insisterait "sur les priorités de la rentrée" comme les retraites, le prochain débat sur l'immigration à l'Assemblée ou encore l'écologie.

Le chef de l’État s'est par le passé invité par surprise à ce type de réunion, en juillet 2017 et 2018 notamment. Il avait aussi rassemblé les parlementaires à l’Élysée en décembre dernier mais avait écourté sa présence en raison de l'attentat au marché de Noël de Strasbourg.

Lors d'une rentrée marquée par le retour des affaires ayant troublé le début du quinquennat, touchant les piliers de la majorité François Bayrou et Richard Ferrand, les parlementaires vont s'atteler à l'étude du budget 2020 et la résolution d'une difficile équation incluant des baisses d'impôt et un contexte macroéconomique plus délicat que prévu.

Les échanges avec l'exécutif doivent également permettre d'aborder l'épineux dossier de la réforme des retraites, alors qu'un projet de loi doit être élaboré et voté d'ici juillet 2020 après une série de consultations avec les partenaires sociaux et les Français.

Après la RATP vendredi dernier, plusieurs journées de mobilisation sont au programme dans les jours qui viennent, dont celle à l'initiative des avocats lundi.

Trois projets de loi sont également au menu et devraient être évoqués: la révision des lois bioéthiques, comprenant la PMA pour toutes, qui vient d'être adoptée en commission à l'Assemblée; "engagement et proximité" qui renforce la protection des maires; et le projet de loi anti-gaspillage.

En outre, un débat sur l'immigration, sans vote, est programmé à l'Assemblée nationale le 30 septembre.

Les parlementaires LREM se retrouveront ensuite en séminaire à Saint-Denis jeudi prochain, et leurs homologues du MoDem à Saclay (Essonne) vendredi.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/10/2019

Mauna Kea Technologies annonce les résultats positifs sur l'endomicroscopie à aiguille dans le diagnostic et le management des lésions kystiques du pancréas...

Publié le 14/10/2019

La société Idsud confirme sa politique de soutien aux filiales détenues majoritairement...

Publié le 14/10/2019

Les résultats des banques américaines sont attendues en léger recul au 3e trimestre, sous le double effet du ralentissement conjoncturel et de la baisse des taux qui rabote les marges du secteur.

Publié le 14/10/2019

Compte tenu de la complexité de l'opération projetée, le Conseil d'administration a décidé de procéder à la désignation de cet expert indépendant sans attendre le dépôt formel du projet…

Publié le 14/10/2019

Andrea Rossi a décidé de quitter son poste de CEO d'AXA IM et deviendra conseiller stratégique de Gérald Harlin...