5 408.35 PTS
+0.40 %
5 411.5
+0.46 %
SBF 120 PTS
4 311.96
+0.39 %
DAX PTS
13 135.93
+0.09 %
Dowjones PTS
24 386.03
+0.00 %
6 393.89
+0.78 %
Nikkei PTS
22 866.17
-0.32 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les Libéraux allemands, un partenaire compliqué pour Merkel et l'Europe

| AFP | 112 | Aucun vote sur cette news
Le président du FDP (libéraux allemands) Christian Lindner à Berlin le 25 septembre 2017
Le président du FDP (libéraux allemands) Christian Lindner à Berlin le 25 septembre 2017 ( John MACDOUGALL / AFP )

Les Libéraux allemands font leur retour à la chambre des députés et sont incontournables pour qu'Angela Merkel puisse former un gouvernement. Mais leurs positions pourraient bien compliquer la tâche de la chancelière et de l'Europe.

Après l'amère victoire de son parti conservateur aux législatives dimanche, Mme Merkel n'a d'autre choix que de convaincre ses troupes CDU-CSU (33%), les Libéraux du FDP (10,5%) et les Verts (8,9%) de cohabiter dans une coalition à première vue contre-nature.

La chancelière va devoir notamment trouver des compromis sur des sujets aussi compliqués que les centrales au charbon et l'avenir du diesel.

Législatives en Allemagne
Législatives en Allemagne ( Matthias BOLLMEYER / AFP )

Mais l'une des premières victimes de jeune chef du FDP Christian Lindner pourrait bien être le projet de réforme de la zone euro du président français Emmanuel Macron.

Budget de la zone euro, ministre commun des Finances pour les pays de l'union monétaire: Angela Merkel avait du bout des lèvres apporté son soutien à ces idées avant les législatives de dimanche.

Si elle veut gouverner avec le FDP, cela risque de ne pas durer.

- Ligne rouge -

Car les Libéraux veulent profiter du surplus budgétaire allemand pour baisser les impôts des contribuables nationaux, pas pour aider le reste de l'Europe.

"Un budget de la zone euro - M. Macron parle de plusieurs points de PIB et cela représenterait plus de 60 milliards d'euros pour l'Allemagne - où l'argent atterrirait en France pour les dépenses publiques ou en Italie pour réparer les erreurs de (Silvio) Berlusconi, serait impensable pour nous et représenterait une ligne rouge", a prévenu M. Lindner.

Cette position aura aussi a priori le soutien du puissant ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble, sceptique à la base. Le président français a de quoi s'inquiéter.

Cem Ozdemir et Katrin Goering-Eckardt du parti des Verts allemands à Berlin le 24 septembre 2017
Cem Ozdemir et Katrin Goering-Eckardt du parti des Verts allemands à Berlin le 24 septembre 2017 ( Ralf Hirschberger / dpa/AFP )

Mais Mme Merkel, en tant que cheffe d'orchestre, aussi. Car à l'inverse du FDP, les Verts veulent eux "la fin de la politique unilatérale des économies" en Europe. "Ca va être dur de trouver une ligne commune", résume le quotidien conservateur Frankfurter Allgemeine Zeitung.

D'ailleurs, tant M. Lindner que la co-responsable des Verts, Katrin Göring-Eckardt, ont dit avant les élections avoir du mal à s'imaginer gouverner ensemble.

Législatives allemandes : les transferts de voix
Législatives allemandes : les transferts de voix ( Matthias BOLLMEYER / AFP )

Les autres points de tension entre ces deux partis concernent des pans entiers de leur programme, qu'il s'agisse des énergies renouvelables ou d'un impôt sur les grandes fortunes.

Enfin en matière diplomatique, M. Lindner défend des positions pro-russe, là où Mme Merkel et les Verts veulent faire pression sur Moscou en maintenant les sanctions européennes adoptées en raison de la crise en Ukraine.

"Dans une coalition (aussi complexe) il est important que tous les partis puissent mettre en oeuvre au moins l'un de leurs thèmes les plus cruciaux", veut savoir, optimiste, Daniel Günther, le conservateur qui dirige le seul gouvernement CDU-FDP-Verts d'Allemagne, dans la petite région nordique du Schleswig Holstein.

- Limites -

Sauf que le FDP ne compte pas céder trop de terrain. Longtemps faiseur de roi de la politique allemande, il reste traumatisé par son dernier passage au gouvernement (2009-2013) qui s'est achevé par une sortie humiliante du Bundestag.

Après quatre années sur le banc de touche, Christian Lindner entend défendre les intérêts et les idées des siens.

"De cette nouvelle chance émerge une grande responsabilité, et nous allons nous y tenir au nom de nos principes et des projets sur lesquels nous avons fait campagne pour notre pays", a dit le chef du FDP dimanche.

"Lindner sait à quelle vitesse le FDP peut reperdre ses 10%", relève l’hebdomadaire de référence en Allemagne, Der Spiegel.

Le numéro deux des Libéraux a d'ailleurs souligné lundi que le FDP "n'allait pas se laisser faire pour entamer les négociations (de coalition gouvernementale) au plus vite". "On doit d'abord s'organiser", a dit devant la presse Wolfgang Kubicki.

Et interrogé sur la manière dont une coalition conservateurs-libéraux-écolos pourrait fonctionner au niveau national, il a prévenu : "mon imagination est infinie mais elle a ses limites".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Thierry Breton s'adressait aux journalistes suite au projet d'OPA amicale sur Gemalto

Publié le 12/12/2017

MC DONALD'S CORP constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Call 9542S émis…

Publié le 12/12/2017

Blackstone, un fonds d'investissement américain devrait acquérir 10% du capital de Logicor, un spécialiste des parcs logistiques, pourtant cédé au fonds souverain chinois le 2 juin dernier selon…

Publié le 12/12/2017

Thales a remporté un contrat de 37 millions de dollars pour équiper l’armée américaine de nouveaux terminaux radios tactiques. Thales livrera des radios IMBITR 2 canaux (pour « Improved MBITR…

Publié le 12/12/2017

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a déclaré conforme le projet d'OPA de Schneider Electric sur IGE+XAO tel qu'il a été annoncé le 8 novembre. Schneider Electric, qui ne détient pour…

CONTENUS SPONSORISÉS