En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Les Insoumis déclenchent une polémique en voulant supprimer le drapeau européen de l'hémicycle

| AFP | 304 | Aucun vote sur cette news
Les drapeaux français et européen au frontispice de l'Assemblée nationale, à Paris, le 30 juin 2008
Les drapeaux français et européen au frontispice de l'Assemblée nationale, à Paris, le 30 juin 2008 ( THOMAS COEX / AFP/Archives )

La volonté des députés Insoumis de supprimer le drapeau européen de l'hémicycle pour le remplacer par celui de l'ONU provoque une polémique, le président de l'Assemblée François de Rugy (LREM) se demandant notamment où "ils sont allés chercher cette histoire".

Les 17 députés du groupe présidé par Jean-Luc Mélenchon ont déposé un amendement à une proposition de résolution visant à "clarifier" les droits de l'opposition à l'Assemblée, après l'imbroglio sur des postes clefs début juillet.

Il prévoit que "seuls peuvent être présents dans l'hémicycle le drapeau tricolore (...) et le drapeau de l'Organisation des Nations unies", au motif notamment que "la France n'est pleinement en phase avec son projet politique historique d'indépendantisme et de promotion de la paix que si elle dépasse tout ancrage régional et zonal".

Dès son arrivée à l'Assemblée en juin, Jean-Luc Mélenchon s'était agacé de la présence du drapeau bleu et étoilé dans l'hémicycle. M. Rugy (LREM) avait répondu lors de son élection à la présidence en défendant un "symbole d'une paix durable" qui a "toute sa place".

"Je ne sais pas où est-ce qu'ils sont allés chercher cette histoire du drapeau français et de l'ONU", a encore déclaré mercredi le président de l'Assemblée. "Est-ce que vous avez vu au fronton des mairies le drapeau de l'ONU ?, Personne ne l'a jamais vu nulle part", a-t-il lancé sur LCP.

"Un de mes prédécesseurs a souhaité qu'il y ait les deux drapeaux (…) j'entends bien que nous continuions ainsi", a ajouté M. Rugy.

Dès mardi soir, le député LREM Matthieu Orphelin avait dénoncé un "triste combat" sur Twitter.

"Même le @FN_officiel n'avait jamais osé", a tweeté un autre député LREM, Pieyre-Alexandre Anglade.

Le député FN Louis Aliot a donné "raison" mercredi aux Insoumis. "Nous sommes dans l'Assemblée nationale française, c'est normal qu'il n'y ait que le drapeau français, je pense que l'on soutiendra cet amendement oui (...). On n'en a pas discuté", a déclaré sur LCI l'élu des Pyrénées-Orientales.

Les députés de la commission des Lois ont commencé à étudier mercredi matin la proposition de résolution pour modifier le règlement. D'emblée, la présidente LREM Yaël Braun-Pivet n'a pas jugé souhaitable d'en "élargir" la portée.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.