En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-0.34 %
5 374.50
-0.18 %
SBF 120 PTS
4 310.01
-0.31 %
DAX PTS
12 695.16
+0.14 %
Dowjones PTS
24 685.49
-0.06 %
7 287.71
+0.83 %
Nikkei PTS
22 555.43
-

Les députés Insoumis réclament le report de l'application provisoire du Ceta

| AFP | 346 | Aucun vote sur cette news
Les députés de La France Insoumise J.-L. Melenchon (devant G), É. Coquerel (2eG, fond), D. Obono (4eG), A. Corbière (6eG), A. en Quatennens (haut G), U. Bernalicis (7eG, fond), S. Rubin (2eG), F. Ruffin (3eD), B. Lachaud (8eG), C. Fiat (G), M. Pano (2e rang G), B. Taurine (4eG devant) et L. Prud’homme (2eD) arrivent à l'Assemblée nationale le 20 juin 2017
Les députés de La France Insoumise J.-L. Melenchon (devant G), É. Coquerel (2eG, fond), D. Obono (4eG), A. Corbière (6eG), A. en Quatennens (haut G), U. Bernalicis (7eG, fond), S. Rubin (2eG), F. Ruffin (3eD), B. Lachaud (8eG), C. Fiat (G), M. Pano (2e rang G), B. Taurine (4eG devant) et L. Prud’homme (2eD) arrivent à l'Assemblée nationale le 20 juin 2017 ( Martin BUREAU / AFP/Archives )

Les députés de la France insoumise ont réclamé lundi que l'exécutif "repousse la mise en application provisoire" du Ceta, le traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada, prévue le 21 septembre, dénonçant un "dumping environnemental".

"Pour la rentrée parlementaire, le gouvernement ne se contente pas d'imposer le dumping social à travers la promulgation des ordonnances travail. Le 21 septembre, nous devrons aussi lutter contre le dumping environnemental via l’entrée en vigueur anticipée du Ceta", écrivent les 17 députés du groupe de la France Insoumise dans un communiqué.

Ils réclament que l'exécutif "repousse la mise en application provisoire" du traité et qu'il "rouvre, a minima, les négociations sur ce projet d’accord".

Pour les députés Insoumis, il "faudra faire un choix" entre "la protection de l'environnement et le Ceta, qui "foule allègrement les accords de Paris" sur le climat et risque d'avoir des conséquence "désastreuses".

Les députés mettent en avant le "rapport accablant", selon eux, des experts chargés par le gouvernement d'évaluer les impacts sur la santé et l'environnement du Ceta. Le gouvernement doit présenter le 13 septembre "les enseignements" qu'il tire de ce rapport, qui lui a été remis vendredi et qui déplore notamment un "manque d'ambition" du traité sur le plan environnemental.

Le Ceta doit entrer provisoirement en vigueur le 21 septembre mais il est au centre de controverses dans plusieurs pays européens en raison de craintes de voir la concurrence entre secteurs agricoles accrue, les normes sanitaires et environnementales affaiblies et certaines politiques publiques entravées.

Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait fait un pas vers les écologistes et les opposants à ce traité commercial en promettant "une commission de scientifiques" pour évaluer les conséquences de l'accord et "faire modifier le texte" si besoin.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

"Nous souhaitions nous rapprocher d'un industriel partageant nos valeurs"...

Publié le 20/06/2018

Communiqué de presse - 20 juin 2018       La société Autolib' conteste vigoureusement les allégations contenues dans le communiqué du Syndicat…

Publié le 20/06/2018

Deux acquisitions dont le montant n'est pas dévoilé...

Publié le 20/06/2018

Les partenaires vont proposer une solution de dosage d'insuline complète s'inscrivant dans le continuum des soins...

Publié le 20/06/2018

A la suite de cette opération, le capital social d'Eiffage s'élève à 392.000.000 euros...