En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 095.07 PTS
-0.02 %
5 090.00
-0.09 %
SBF 120 PTS
4 073.02
-0.12 %
DAX PTS
11 614.16
+0.78 %
Dowjones PTS
25 250.55
-0.35 %
7 068.67
-1.24 %
1.158
+0.18 %

Les Calédoniens consultés sur les "valeurs partagées" avant le référendum

| AFP | 216 | Aucun vote sur cette news
Le Haut commissaire en Nouvelle Calédonie, Thierry Lataste (2e à gauche) accueille Emmanuel Macron lors de sa visite sur le territoire le 3 mai 2018
Le Haut commissaire en Nouvelle Calédonie, Thierry Lataste (2e à gauche) accueille Emmanuel Macron lors de sa visite sur le territoire le 3 mai 2018 ( Ludovic MARIN / AFP/Archives )

La population de Nouvelle-Calédonie est invitée à s'exprimer sur des "propositions de valeurs partagées", dans le cadre de la préparation du référendum sur l'indépendance, qui aura lieu le 4 novembre, a annoncé l'Etat.

Publié mercredi sur le site internet du haut-commissariat de la République, sous le titre "Propositions de valeurs calédoniennes partagées", le document a été élaboré par le groupe de dialogue "sur le chemin de l'avenir", qui réunit sous la présidence du haut-commissaire, Thierry Lataste, les principales forces politiques locales.

Cette instance a été mise en place en décembre dernier à l'initiative du Premier ministre, Edouard Philippe, qui dispose en son sein d'un représentant personnel.

Jusqu'au 14 juin, les Calédoniens peuvent par courriel transmettre leurs avis et propositions sur ce texte qui égrène "les sources des valeurs calédoniennes, les valeurs, droits et devoirs de la personne et les valeurs et droits politiques, économiques et sociaux".

Son objectif est de "mettre en évidence ce qui rassemble et unit les Calédoniens dans leur diversité", alors que le référendum risque de raviver les tensions entre les communautés,

"Les valeurs calédoniennes prennent leurs racines dans les valeurs universelles et républicaines, dans les valeurs kanak et océaniennes, dans les valeurs chrétiennes", lit-on dans le document, qui a fait consensus entre les élus au terme de longs et souvent houleux débats.

Les droits "à la vie, à la sécurité, à une égale dignité de tous les êtres humains, à l'éducation ou encore au logement" sont reconnus tandis que "l'égalité entre les hommes et les femmes" et "le respect dû aux anciens" sont aussi mentionnés.

Dans l'esprit de l'accord de Nouméa (1998), il est rappelé "la double reconnaissance" de la légitimité du peuple kanak et de celle acquise par les autres communautés "par leur participation à l'édification de la Nouvelle-Calédonie".

"Saisissons l’occasion de montrer que ce qui nous rassemble est plus important que ce qui peut nous diviser", a écrit sur Facebook le député Philippe Dunoyer, dont le parti Calédonie Ensemble milite de longue date en faveur de cette démarche "pour vivre le référendum de manière plus sereine".

De son côté, Louis Mapou, chef du groupe UNI (Union nationale pour l'indépendance) au Congrès, a indiqué qu'en tant que "bi-culturels", les indépendantistes kanak faisaient "déjà campagne" sur ces valeurs partagées.

"On explique en quoi cela est important dans le cadre de l'organisation d'un nouvel Etat. (...) Cette charte peut très bien contenir les éléments du préambule de la prochaine constitution de Kanaky-Nouvelle-Calédonie", a-t-il déclaré.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

L'Eanm est le congrès de référence pour le secteur de la médecine nucléaire

Publié le 15/10/2018

Performance au rendez-vous...

Publié le 15/10/2018

Les deux sociétés de communications et d'électronique de défense Harris et L3 ont annoncé dimanche une "fusion entre égaux", qui créera un ensemble affichant des ventes annuelles de 16 Mds$.

Publié le 15/10/2018

Le projet bénéficiera d'un contrat de rémunération d'une durée de 10 ans à compter de sa mise en service prévue à la fin de l'année 2019...

Publié le 15/10/2018

Muriel Benedetto Marmilloud travaillera aux côtés du Président Directeur Général, Olivier Jallabert...