5 541.18 PTS
-0.01 %
5 536.5
-0.06 %
SBF 120 PTS
4 430.59
-0.04 %
DAX PTS
13 557.73
+0.70 %
Dowjones PTS
26 214.60
+0.00 %
6 906.28
+0.00 %
Nikkei PTS
24 124.15
+1.29 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Leopoldo Lopez, "antichaviste" acharné diplômé de Harvard

| AFP | 293 | Aucun vote sur cette news
L'opposant vénézuélien Leopoldo Lopez, libéré de prison après trois ans de détention et assigné à résidence, le 8 juillet 2017 à Caracas
L'opposant vénézuélien Leopoldo Lopez, libéré de prison après trois ans de détention et assigné à résidence, le 8 juillet 2017 à Caracas ( Juan BARRETO / AFP )

Leopoldo Lopez, l'un des chefs de file de l'opposition radicale au président vénézuélien Nicolas Maduro, sorti de prison samedi, est un "antichaviste" acharné formé à Harvard aux Etats-Unis, qualifié de "putschiste" par le pouvoir.

Assigné à résidence chez lui à Caracas pour raison médicale après avoir passé trois ans derrière les barreaux, l'opposant de 46 ans a promis samedi de "lutter jusqu'à conquérir la liberté pour le Venezuela", agitant le drapeau du pays face à des dizaines de partisans venus l'acclamer devant son domicile.

L'ancien maire de Chacao, quartier huppé de l'est de la capitale, est devenu l'une des images emblématiques de l'opposition antichaviste après sa reddition médiatisée le 18 février 2014 suivi de sa condamnation à 13 ans de prison pour "incitation à la violence" lors de manifestations qui s'étaient soldées par 43 morts.

Le 6 juin, il n'a pas hésité à diffuser sur les réseaux sociaux une vidéo filmée dans sa cellule où il appelait les militaires à "se rebeller" face à ce que l'opposition considère comme "une répression sauvage" des manifestations.

- Long passé 'antichaviste' -

Belle allure et sourire facile, il affiche à 46 ans un long passé "antichaviste" - du nom du de l'ancien président socialiste Hugo Chavez, mort en mars 2013 -, et avait notamment appelé aux manifestations l'ayant brièvement écarté du pouvoir en avril 2002.

Fils de bonne famille, il a fait une bonne partie de sa scolarité aux Etats-Unis, d'abord au prestigieux Kenyon College dans l'Ohio, puis à Harvard, d'où il est sorti diplômé en économie.

Marié et père de deux filles, il est aussi remarqué pour son ambition et son goût pour la confrontation.

Ses démêlés avec le chavisme l'ont conduit à se voir interdire en 2008 d'assumer toute fonction élective pendant un an. Il était accusé d'avoir reçu en 1998 des fonds de la compagnie pétrolière publique PDVSA, où travaillait sa mère, pour financer une fondation du parti Primero Justicia (droite), au sein duquel il a milité jusqu'en 2006, au côté d'Henrique Capriles, aujourd'hui principale figure de l'opposition vénézuélienne.

En 2011, il était de nouveau privé de ses droits politiques, pour trois ans, ce qui l'avait ainsi empêché de postuler à la mairie de Caracas, puis de concourir pour la présidentielle de 2012.

Il avait été élu en 2000, à seulement 29 ans, à la mairie de Chacao, puis réélu avec plus de 80% des voix en 2004. Au cours de ces deux mandats, il a fait face à des accusations de détournements de fonds et de corruption, qu'il a toujours rejetées, accusant le pouvoir de tenter de le salir.

Expulsé en 2009 du parti Un Nuevo Tiempo qu'il avait rejoint en 2007, il fonde en 2009 Voluntad Popular (droite), qui détient le plus grand nombre de mairies d'opposition.

Voix grave et imposante, aux inflexions quasi militaires, athlétique, de taille moyenne et adepte de la natation, Leopoldo Lopez est, en 2014, à la tête du mouvement "La Sortie", qui entend obtenir la chute du gouvernement par la mobilisation de rue, se faisant en conséquence traiter de putschiste par le président Nicolas Maduro.

Une stratégie critiquée alors par d'autres factions, plus modérées, de la coalition d'opposition de la Table de l'unité démocratique (MUD), notamment par l'ancien candidat à la présidence, le gouverneur Henrique Capriles, converti depuis à la stratégie de la pression de la rue.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2018

A l'image du Crédit Suisse, Liberum est très positif sur STMicroelectronics avant la publication, le 25 janvier, des résultats du quatrième trimestre...

Publié le 23/01/2018

PSA marque une nouvelle étape dans son entrée progressive sur le marché nord-américain. Le constructeur automobile a choisi Atlanta (Géorgie) pour établir son siège outre-Atlantique. Le siège…

Publié le 23/01/2018

Les marchés américains se dirigent vers une ouverture indécise, au lendemain d’une séance marquée par les nouveaux records inscrits par le Dow Jones et le S&P 500, mais également par la…

Publié le 23/01/2018

Le constructeur va installer son siège américain dans la capitale géorgienne...

Publié le 23/01/2018

Safran Nacelles a signé avec Egyptair un contrat de services portant sur la maintenance des inverseurs de poussée de la flotte d'Airbus A330,...

CONTENUS SPONSORISÉS