5 408.55 PTS
-0.65 %
5 357.50
-0.63 %
SBF 120 PTS
4 312.67
-0.75 %
DAX PTS
12 368.82
-1.45 %
Dowjones PTS
24 024.13
-1.74 %
6 509.05
+0.00 %
Nikkei PTS
22 215.32
-0.28 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le Pen: "le seul mouvement solide, c'est nous"

| AFP | 527 | Aucun vote sur cette news
La présidente du Front national Marine Le Pen, le 19 mai 2017 à Hénin-Beaumont dans le Pas-de-Calais
La présidente du Front national Marine Le Pen, le 19 mai 2017 à Hénin-Beaumont dans le Pas-de-Calais ( Philippe HUGUEN / AFP )

Marine Le Pen a affirmé vendredi à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) où elle est candidate aux législatives, que "le seul mouvement solide, le roc, c'est nous", le Front national.

"Nous arrivons de manière ordonnée, avec un projet inchangé entre la présidentielle et les législatives (...) donc nous apparaissons comme un mouvement d'une très grande solidité, d'une très grande persévérance, dans ces législatives", a expliqué devant la presse la candidate, au lendemain de l'annonce de sa candidature dans la 11e circonscription du département.

La présidente du Front national a principalement fait porter ses attaques sur le parti Les Républicains, se félicitant que leur "nouveau projet ressemble pour partie fichtrement au nôtre, tant mieux, c'est ce qu'on appelle les victoires idéologiques".

"Le gouvernement de M. Macron avec deux ministres très importants Les Républicains", outre le Premier ministre, "ce ne sont pas des débauchages individuels: 170 élus de LR, dont des cadres nationaux, ont appelé à répondre à la main tendue de M. Macron, il y a donc clairement une forte ambiguïté dans les candidatures présentées aujourd'hui par les Républicains dans toute la France", selon elle.

Mme Le Pen s'est félicitée de la "nouvelle donne politique" qu'elle juge "enthousiasmante", marquée lors du premier tour de l'élection présidentielle par l'élimination des deux grands partis de gouvernement, ce qui permet, a-t-elle dit, de "clarifier" les positions.

"M. Macron participe, comme nous depuis des années, à la recomposition de la vie politique française. Ce n'est plus la droite contre la gauche, ce n'est plus les partis traditionnels qui sont en première ligne, ils ont été renvoyés, c'est un nouveau clivage mondialistes contre patriotes", a-t-elle ajouté.

Marine Le Pen se présente dans une circonscription où elle a obtenu parmi les plus importants scores à la présidentielle, notamment à Hénin-Beaumont, mairie FN tenue par Steeve Briois depuis 2014 où elle a fait 58,2% des voix au second tour de la présidentielle.

Face à elle, une dizaine d'autres candidats se présentent, dont le député sortant PS Philippe Kemel, Marine Tondelier pour EELV ou Alexandrine Pintus pour LR.

C'est la troisième fois qu'elle se présente dans cette circonscription aux législatives, après 2007 et 2012. En 2012, elle avait échoué à une centaine de voix près au second tour face à M. Kemel.

Après sa conférence de presse, la candidate d'extrême-droite s'est rendue au marché d'Hénin-Beaumont, ville d'environ 27.000 habitants située dans l'ex-bassin minier.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/04/2018

Orange sera sur le pont demain avec la publication des résultats de son premier trimestre 2018...

Publié le 25/04/2018

Credit Suisse a relevé son objectif de cours sur Kering de 460 à 515 euros tout en réitérant son opinion Surperformance. Le broker a revu à la hausse ses estimations de résultats 2018/2020…

Publié le 25/04/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 25/04/2018

Airbus et Dassault Aviation vont travailler ensemble sur le futur système de combat aérien européen, ont annoncé les deux sociétés...

Publié le 25/04/2018

Cet accord historique porte sur le développement et la réalisation d'un avion de combat européen de nouvelle génération Il assure le leadership technologique de…