5 349.30 PTS
-
5 355.0
+0.24 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-
DAX PTS
13 103.56
-
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 764.24
+0.94 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Législatives 2012: Guéant mis en examen pour le financement d'un tract

| AFP | 212 | Aucun vote sur cette news
L'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant, à Bruxelles le 3 mai 2017
L'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant, à Bruxelles le 3 mai 2017 ( BENOIT DOPPAGNE / Belga/AFP/Archives )

L'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant a été mis en examen mi-juillet dans l'enquête sur le financement d'un tract par le maire LR de Boulogne-Billancourt qui l'avait soutenu aux élections législatives de 2012, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier.

Dans cette affaire, Claude Guéant est soupçonné de financement illégal de campagne électorale, d'escroquerie, de favoritisme, d'abus de biens sociaux et de recel, a détaillé la source proche.

L'ex-bras droit de Nicolas Sarkozy, soutenu à l'époque par l'UMP, avait été défait au second tour par le candidat dissident de la droite Thierry Solère, qui a conservé en mai son siège de député des Hauts-de-Seine.

Le maire LR de Boulogne, Pierre-Christophe Baguet, avait diffusé un tract soutenant Claude Guéant, ce qu'avait dénoncé Thierry Solère, soupçonnant M. Baguet de l'avoir financé pour partie avec l'argent de la municipalité.

L'enquête préliminaire, ouverte en février 2014, a débouché le 29 mai dernier sur l'ouverture d'une information judiciaire contre X, s'est borné à commenter jeudi le parquet de Nanterre.

"J'ai été informé récemment par un cadre dirigeant de la municipalité qu'une facture avait été réglée par le biais d'un marché public à un imprimeur qui se trouve aussi être celui de la ville", avait à l'époque indiqué à l'AFP M. Solère, quelques jours après l'ouverture de l'enquête préliminaire.

Cette nouvelle mise en examen de Claude Guéant s'ajoute à celles qui le visent dans l'affaire des sondages douteux de l’Élysée, ainsi que dans le dossier des soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

En janvier, l'ancien secrétaire général de l’Élysée avait été condamné en appel à deux ans d'emprisonnement dont un ferme dans l'affaire des primes en liquide du ministère de l'Intérieur.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

La procédure de désintéressement s'est close le 14 décembre

Publié le 15/12/2017

Avec la nomination de Marie-Christine Levet le Conseil d'administration de SoLocal Group "marque la volonté d'accélérer le développement de SoLocal Group sur le digital"...

Publié le 15/12/2017

La société française de reciblage publicitaire Criteo a plongé de 27% en trois séances sur le Nasdaq. La société est plombé par la nouvelle politique anti-cookies d'Apple.

Publié le 15/12/2017

Le Conseil d'administration de Fnac Darty est présidé par Jacques Veyrat...

CONTENUS SPONSORISÉS