En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 777.96 PTS
-0.68 %
4 779.50
-0.64 %
SBF 120 PTS
3 809.45
-0.61 %
DAX PTS
10 847.64
-0.76 %
Dowjones PTS
24 207.16
+0.59 %
6 668.56
+0.00 %
1.138
-0.08 %

Législative partielle: les Français de la péninsule ibérique aux urnes

| AFP | 325 | Aucun vote sur cette news
Les électeurs de la cinquième circonscription des Français de l'étranger (Espagne, Portugal, Monaco, Andorre) votent dimanche pour le second tour de l'élection législative partielle entre Samantha Cazebonne (LREM) et François Ralle-Andreol
Les électeurs de la cinquième circonscription des Français de l'étranger (Espagne, Portugal, Monaco, Andorre) votent dimanche pour le second tour de l'élection législative partielle entre Samantha Cazebonne (LREM) et François Ralle-Andreol ( BENJAMIN CREMEL / AFP/Archives )

Les électeurs de la cinquième circonscription des Français de l'étranger (Espagne, Portugal, Monaco, Andorre) votent dimanche pour le second tour de l'élection législative partielle entre la sortante Samantha Cazebonne (LREM) et son challenger de gauche François Ralle-Andreoli.

Mme Cazebonne, 46 ans, largement élue en juin 2017 face au même adversaire, avait vu son élection annulée par le Conseil constitutionnel, qui avait notamment évoqué des dysfonctionnements dans le vote par correspondance.

Au premier tour le 8 avril, marqué par une participation famélique (7,87%) habituelle dans les circonscriptions de l'étranger, elle a obtenu 35,15% des suffrages, contre 28,45% pour son concurrent soutenu par un éventail de partis de gauche (La France insoumise, EELV, PCF, Génération.s de Benoît Hamon).

Parmi les candidats éliminés, le candidat Les Républicains Raphaël Chambat a obtenu 13,95%, le dissident LREM Jean-Laurent Poitevin 7,49% et le socialiste Mehdi Benlahcen 7,47%.

En juin 2017, dans la foulée de la victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle, Mme Cazebonne, ancienne proviseure du lycée français de Palma de Majorque, avait obtenu 50,36% au premier tour --l'abstention très élevée l'avait toutefois contrainte au ballotage--, puis 66,21% au second tour.

Plusieurs membres du gouvernement -Jean-Michel Blanquer, Bruno Le Maire, Gérald Darmanin, Christophe Castaner- sont venus la soutenir. Elle a aussi reçu le soutien du Premier ministre Edouard Philippe.

"J'ai besoin que la majorité que nous constituons soit renforcée. J'ai besoin que l'opération de transformation (de la France ndlr) que j'engage sous l'autorité du président de la République... puisse se poursuivre dans de bonnes conditions", a-t-il déclaré dans un message vidéo diffusé par la candidate.

M. Ralle-Andreoli, 43 ans, professeur au lycée français de Madrid et ancien conseiller de Jean-Luc Mélenchon, a lui reçu visites et soutiens de Benoît Hamon ou encore de l'ancien candidat écologiste à la présidentielle Noël Mamère.

Jean-Luc Mélenchon a appelé à voter pour le candidat afin "de prendre part au mouvement général" d'opposition à Emmanuel Macron, contre "la disparition de l'Etat".

Le résultat de cette élection partielle, la huitième de cette législature, ne devrait pas changer les équilibres politiques à l'Assemblée nationale, où La République en Marche dispose d'une confortable majorité absolue.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

Hier soir, la biotech française Nanobiotix a révélé son intention de s'introduire à la Bourse de New York. Elle a soumis, confidentiellement un projet de document d'enregistrement (Form F-1)…

Publié le 17/01/2019

Les résultats de la première étude chez l'homme d'une neurotoxine recombinante seront présentés lors de la conférence internationale TOXINS 2019 qui se tiendra à Copenhague (Danemark). La…

Publié le 17/01/2019

Alcoa perdait 1,6% hier après bourse à Wall Street...

Publié le 17/01/2019

Société Générale a publié ce matin un communiqué révélant que l'environnement difficile sur les marchés de capitaux mondiaux devrait entraîner une baisse des revenus des Activités de…

Publié le 17/01/2019

Avec la STEG