5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le XIXe congrès du PC chinois, mode d'emploi

| AFP | 148 | Aucun vote sur cette news
Ouverture du Congrès du Parti communiste chinois, le 18 octobre 2017 au Palais du Peuple, à Pékin
Ouverture du Congrès du Parti communiste chinois, le 18 octobre 2017 au Palais du Peuple, à Pékin ( NICOLAS ASFOURI / AFP )

Le congrès du Parti communiste chinois (PCC) qui s'est ouvert mercredi à Pékin est l'événement central de la vie politique du pays. Ce congrès se déroule tous les cinq ans.

1. Déroulement

En tout, quelque 2.300 délégués du XIXe congrès, choisis par les différentes assemblées du Parti, vont se réunir à huis clos après une cérémonie d'ouverture à Pékin au Palais du Peuple.

Ils sont chargés de désigner le comité central (205 membres), sorte de parlement du Parti, qui, lui, consacre en son sein le noyau dirigeant: les 25 membres du bureau politique, dont le secrétaire général -- Xi Jinping depuis le précédent congrès en 2012.

La composition de l'équipe dirigeante ne sera annoncée qu'après le congrès, qui s'achèvera le 24 octobre.

2. Réalité du pouvoir

En pratique, le pouvoir est entre les mains des sept membres permanents du Bureau politique. Jusqu'à cinq membres d'entre eux pourraient être remplacés.

La Commission militaire centrale (11 membres), fondamentale car elle contrôle l'armée, est elle aussi renouvelée, de même que la très redoutée Commission centrale d'inspection disciplinaire, qui fait la chasse aux cadres corrompus.

Dans les faits, les décisions les plus importantes se jouent bien avant le congrès entre les plus hauts responsables du pays, qui tentent de s'entendre sur la répartition des sièges du bureau politique entre les différentes factions.

Comme dans tous les systèmes de type soviétique, le Parti prime l'Etat: c'est ainsi que Xi Jinping tient son pouvoir de ses fonctions de secrétaire général du PCC, auxquelles il a accédé en 2012, avant celles de président de la République populaire (il a été élu par le parlement en 2013).

3. Un nouveau mandat pour Xi Jinping

M. Xi, 64 ans, devrait obtenir lors du congrès un deuxième mandat de cinq ans à la tête du Parti, et donc du pays. Il pourrait aussi chercher à poser les jalons d'un troisième mandat, qui le maintiendrait au total 15 ans à la tête du PCC, jusqu'en 2027, même si la Constitution du pays l'obligera à abandonner son poste de président.

Pour ce faire, M. Xi devra faire passer une abolition de la limite d'âge, une règle non-écrite qui interdit aux plus de 68 ans d'être élus ou réélus au bureau politique. Le numéro un chinois aura en effet 69 ans lors du prochain congrès en 2022.

Les observateurs guetteront le sort de Wang Qishan, puissant chef de la commission disciplinaire, qui a déjà 69 ans et doit en principe quitter le bureau politique. S'il devait au contraire se maintenir, la voie serait libre pour que Xi Jinping fasse de même dans cinq ans.

4. Un successeur pour Xi Jinping?

Les pékinologues scruteront aussi l'arrivée d'une nouvelle génération de dirigeants au bureau politique, celle des quinquagénaires nés dans les années 1960.

Le comité permanent sortant est composé de sexagénaires et de septuagénaires.

Le benjamin de l'équipe dirigeante pourrait ainsi apparaître comme bien placé pour devenir le futur numéro un chinois, tout en permettant à Xi Jinping de s'assurer de la fidélité de son successeur.

Parmi les prétendants possibles, sont fréquemment cités Chen Miner, 57 ans, chef du Parti dans la grande métropole de Chongqing (sud-ouest), et Hu Chunhua, 54 ans, numéro un de la riche province du Guangdong (sud).

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Gennevilliers, le 17 novembre 2017, Communiqué de presse Réalisation définitive de la fusion-absorption par Prologue de sa filiale Imecom…

Publié le 17/11/2017

Les fluctuations d'activité rencontrées par le fret ferroviaire n'ont pour l'instant pas d'impact sur l'activité de la société...

Publié le 17/11/2017

Le centre, situé à proximité de la gare Montparnasse, dégage un loyer annuel de 690 kE...

Publié le 17/11/2017

Une stratégie de réorganisation structurelle dont la finalisation demeure sujette à l'approbation de l'extension des agréments de sa filiale de gestion monégasque par les autorités…

Publié le 17/11/2017

A l'occasion de la venue du président français Emmanuel Macron en Suède, Alstom présente son projet de route électrique au siège de Volvo Group à...

CONTENUS SPONSORISÉS