En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 173.05 PTS
+1.53 %
5 178.50
+1.66 %
SBF 120 PTS
4 141.15
+1.67 %
DAX PTS
11 776.55
+1.40 %
Dowjones PTS
25 798.42
+2.17 %
7 276.43
+2.94 %
1.157
+0.01 %

Le spectaculaire envol de Castaner scruté depuis son fief de Forcalquier

| AFP | 859 | Aucun vote sur cette news
Christophe Castaner, alors maire de Forcalquier, montre quelque chose au Premier ministre de l'époque Manuel Valls, et à l'ancien président de PACA Michel Vauzelle, le 5 août 2015
Christophe Castaner, alors maire de Forcalquier, montre quelque chose au Premier ministre de l'époque Manuel Valls, et à l'ancien président de PACA Michel Vauzelle, le 5 août 2015 ( BORIS HORVAT / AFP/Archives )

Forcalquier a deux fiertés: son pastis aux 65 plantes et l'envol spectaculaire de son ancien maire, Christophe Castaner, scruté par ses nombreux partisans comme ses opposants, dans cette bourgade perchée aux portes de la Provence.

"Christophe ?" "Très sympa", "très famille", et "strict dans ses idées", détaille le patron du PMU, Jean-Claude Mollet, lui-même beau-frère du futur patron de La République en marche. Son bar, sous les fenêtres de l'hôtel de ville, est l'un des "QG" de M. Castaner.

A Forcalquier, celui-ci retrouve femme et enfants et suit de près les affaires de cette cité de 5.000 âmes. "Il est grand, donc on le repère de loin, mais sinon, il se fond dans la masse", résume Marie-José, une habituée de l'établissement.

"Pragmatique", "déterminé", "brillant": les membres de son ex-équipe ne tarissent pas d'éloges sur celui qui a dirigé pendant seize ans cette localité à l'écart des axes de circulation, avant de démissionner en entrant au gouvernement.

"Il a transformé la ville", se félicite le premier adjoint Jacques Lartigue, qui se souvient d'une "sous-préfecture endormie", minée par l'habitat insalubre. Marché bio, "Maison des métiers du livre", citadelle médiévale réhabilitée, Christophe Castaner a voulu faire de l'une des plus petites sous-préfectures de France un "phare culturel".

Il a banni très tôt la publicité - au lendemain d'une action de militants anti-pub, raconte-t-on à la mairie - et enrayé le déclin agricole.

Des ambitions qui font grincer des dents, notamment certains commerçants : "il parle très bien, il est travailleur, mais il est aussi orgueilleux et opportuniste", attaque Eric Lieutaud, un déçu de Castaner, ex-adjoint aux Finances passé dans l'opposition.

Les récriminations des opposants vont du Plan local d'urbanisme à l'endettement, jugé démesuré (8 millions d'euros). Cet opticien se dit lassé par "l'homme de communication" qui ne cherchait qu'à "couper du ruban pour passer dans le journal".

"Il sait faire du bluff et il est bon aux cartes, un jeu de menteurs", brocarde Sylvain Roman, qui a la dent dure contre l'ancien élu local... dont il continue de faire, raconte-t-il, l'un de ses partenaires privilégiés de "moune", un poker provençal.

Dans le "manque de dialogue" évoqué par ses détracteurs, ses partisans préfèrent lire de la "détermination". "Disons que, pour le faire changer d'avis, il vaut mieux avoir des arguments étayés", convient la directrice générale des services de la mairie Florence Cornuet.

Régine Barras a dirigé la cantine de l'école maternelle et se souvient d'avoir bataillé "des années", au prix de "plusieurs engueulades", pour agrandir les locaux. "Il adore parler, c'est un Provençal", souligne cette retraitée qui a rejoint l'équipe locale de LREM. "Mais il est buté : quand il a une idée en tête, il l'a pas ailleurs !".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/10/2018

L'opération de Thales devrait être réalisée peu de temps après l'obtention de toutes les Autorisations Règlementaires, ce qui est envisagé au 1er trimestre 2019.

Publié le 16/10/2018

La box Noviacare by Pharmagest est associée à des capteurs dont l'objectif est d'accompagner le senior dans son quotidien et de détecter les situations à risque éventuelles...

Publié le 16/10/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 16/10/2018

Le tronçon complet de la L2 Nord sera mis en circulation le 25 octobre...

Publié le 16/10/2018

Stanislas de Gramont a réalisé l'essentiel de sa carrière chez Danone où il a exercé différentes fonctions de direction générale...