5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le sénateur François Patriat reconnaît des "couacs mais c'est mineur"

| AFP | 212 | 3 par 1 internautes
Le sénateur français François Patriat arrive à l'Elysée pour la prise de fonction d'Emmanuel Macron le 14 mai 2017 à Paris
Le sénateur français François Patriat arrive à l'Elysée pour la prise de fonction d'Emmanuel Macron le 14 mai 2017 à Paris ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives )

Le sénateur François Patriat, l'un des premiers soutiens d'Emmanuel Macron à la Haute Assemblée, reconnaît des couacs et des dysfonctionnements mais juge pas si mal le résultat des premiers mois du quinquennat, dans un entretien au quotidien Le Parisien publié mercredi.

"C'est inévitable que cela ne fonctionne pas (à l'Assemblée nationale) comme avec des parlementaires aguerris qui ont quinze ans de métier. Des jeunes sont arrivés, ils ont pris des responsabilités que certains n'étaient pas en mesure d'assumer", explique François Patriat.

"Néanmoins les lois ont quand même été votées. D'accord, il y a eu des couacs et des dysfonctionnements, mais c'est mineur", estime-t-il avant de juger que "le résultat de ces premiers mois n'est pas si mal".

Pour l'ancien ministre socialiste "sur les APL ce n'est pas un couac."

"Je préfère qu'on ait fait cela - même si on peut s'interroger sur la méthode qui n'était pas très adroite - plutôt que d'augmenter les impôts à travers un collectif budgétaire pour combler le trou laissé par le gouvernement précédent", affirme-t-il.

Le sénateur de Côte-d'Or assure ne pas être "inquiet par les quelques petits couacs ou les avatars qui peuvent arriver. Regardez l'affaire du chef d'état-major des armées, cela a duré trois jours avant que l'affaire ne soit close".

Concernant la baisse de popularité d'Emmanuel Macron, dans les derniers sondages, François Patriat prévient qu'"il ne faut pas avoir peur d'assumer l'impopularité sur de vraies réformes de fond. Et il vaut mieux être impopulaire au début et avoir des résultats ensuite plutôt que l'inverse, comme l'a fait François Hollande".

Enfin, sur le mouvement En Marche, le sénateur pense qu'"il doit aujourd'hui à travers ses différentes composantes, répondre aux attentes des Marcheurs" et il faut donc "installer rapidement un secrétaire général et une direction resserrée. Cela doit être fait d'ici un mois."

"Il faut impérativement qu'à la rentrée le mouvement soit réellement installé, structuré et en ordre de marche pour solliciter et accompagner le gouvernement", conclut François Patriat.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS