En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 100.72 PTS
+1.02 %
6 101.50
-
SBF 120 PTS
4 798.09
+0.9 %
DAX PTS
13 526.13
+0.72 %
Dow Jones PTS
29 348.10
+0.17 %
9 173.73
+0.53 %
1.109
0. %

Le Sénat et les associations d'élus pour plus de décentralisation

| AFP | 176 | 5 par 1 internautes
Le président du Sénat Gérard Larcher, le 26 novembre 2019 à Paris
Le président du Sénat Gérard Larcher, le 26 novembre 2019 à Paris ( Eric FEFERBERG / AFP/Archives )

Le Sénat et les collectivités territoriales ont affirmé lundi leur volonté d'accélérer l'élaboration d'un texte de loi sur la décentralisation, pour pouvoir le confronter à celui que le gouvernement doit présenter mi-2020 devant le Parlement.

"Plus qu'à un nouvel acte, c'est à une nouvelle génération de la décentralisation", que le président du Sénat, Gérard Larcher, a appelé à travailler.

"Il faut proposer sans attendre ce que nous croyons nécessaire pour le pays", a-t-il affirmé lors des voeux de l'association Territoires unis, qui réunit les trois grandes associations d'élus locaux (AMF, ADF, Régions de France).

Le Sénat mettra en place "dans les prochains jours" un groupe de travail rassemblant notamment les présidents de groupes de la Haute assemblée, "en vue d'élaborer des propositions", a indiqué M. Larcher.

Dans un climat de suspicion sur les intentions du gouvernement avant l'élaboration du projet de loi "3D" -pour décentralisation, différenciation, déconcentration-, les associations plaident pour "une vraie décentralisation".

"Il faudra plutôt commencer par les +3C+, pour confiance, compétences, clarification", a lancé le président de Régions de France, Renaud Muselier (LR). "Pour la confiance, on est vacciné", a-t-il affirmé, évoquant le long bras de fer avec le gouvernement qui a retiré aux régions la compétence de l'apprentissage.

Même prudence du côté des départements. "Avec mes collègues, on se méfie un peu (...) et nous craignons que la décentralisation soit la plus mal lotie", a affirmé le président de l'Assemblée des départements de France, Dominique Bussereau (ex-LR).

"Nous devons, avec le Sénat, avoir un texte de loi qui soit une charte et on verra bien si celui du gouvernement est à la hauteur", a-t-il fait valoir.

Le président de l'Association des maires de France (AMF), François Baroin (LR), a résumé ainsi l'attente des collectivités : "plus de libertés locales, pour plus d'efficacité des services publics", appelant l'Etat à "saisir cette chance".

La ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, a lancé début janvier la concertation pour l'élaboration du projet "3D".

Annoncé par Emmanuel Macron à l'issue du grand débat pour sortir de la crise des "gilets jaunes", le texte doit notamment clarifier le rôle de l'Etat et des collectivités en matière de logement, de transports ou de transition écologique.

"C'est la raison pour laquelle les transferts de compétences ne sauraient résumer le futur des relations entre l'Etat et les collectivités territoriales", a prévenu la ministre, insistant sur la différenciation entre les territoires.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2020

Vinci Aéroport, filiale du groupe Vinci, a vu son trafic croître de 5,7% en 2019 dans les 46 aéroports qu'elle gère, à 255 millions de passagers. Les seuils de 50 millions de passagers, des 30…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS) a annoncé la conclusion ce vendredi d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette bancaire de la société à…

Publié le 17/01/2020

Vinci Airports annonce aborder avec confiance l'année 2020

Publié le 17/01/2020

Imerys a conclu un accord pour l'acquisition du premier producteur indien de panneaux à base de silicate de calcium pour des projets d'isolation thermique dans des industries telles que le ciment, la…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits annonce la conclusion d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette...