En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 316.01 PTS
-1.05 %
5 308.00
-1.07 %
SBF 120 PTS
4 269.71
-0.93 %
DAX PTS
12 511.91
-1.44 %
Dowjones PTS
24 461.84
-0.79 %
7 217.49
-0.87 %
Nikkei PTS
22 693.04
-

Le programme nucléaire civil des Emirats en chiffres

| AFP | 333 | Aucun vote sur cette news
Christer Viktorsson, le directeur général de l'Autorité fédérale pour la régulation nucléaire (FANR) des Emirats arabes unis, à Abu Dhabi, le 10 août 2017
Christer Viktorsson, le directeur général de l'Autorité fédérale pour la régulation nucléaire (FANR) des Emirats arabes unis, à Abu Dhabi, le 10 août 2017 ( KARIM SAHIB / AFP )

Les Emirats arabes unis veulent entrer dès 2018 dans l'ère du nucléaire civil avec le démarrage du premier réacteur de la centrale de Barakah, fruit d'un programme dont voici les principaux éléments:

Organismes

- ENEC (Emirates Nuclear Energy Corp.)

Fondé en 2009, cet organisme est le maître d'oeuvre du programme nucléaire national. Il agit aussi, en tant que bras financier du gouvernement d'Abou Dhabi, pour attirer les investissements locaux et internationaux.

- NAWAH

Co-entreprise entre l'ENEC et le Sud-Coréen KEPCO (Korea Electric Power Corp.) chargée d'opérer la centrale qui comptera quatre réacteurs.

- FANR (Federal Authority for Nuclear Regulation)

Agence gouvernementale mise en place en 2009 et chargée de la réglementation du programme, notamment de sa sécurité. C'est elle qui donne les autorisations de démarrage des réacteurs de Barakah.

Coûts

Le contrat remporté fin 2009 par KEPCO se monte à 20,4 milliards de dollars (17 milliards d'euros).

Plus de 1.400 sous-traitants locaux ont obtenu des contrats estimés au total à plus de trois milliards de dollars.

Six entreprises internationales, dont le groupe français Areva, ont obtenu des contrats de plus de trois milliards de dollars (2,5 milliards d'euros) pour fournir sur 15 ans le combustible nucléaire.

Données techniques

Les Emirats chiffrent leurs besoins en électricité à plus de 40.000 mégawatts en 2020. La centrale de Barakah doit assurer 25% de cette production à cette échéance.

Les réacteurs de Barakah sont de type APR 1400 à eau pressurisée. Capacité de production par réacteur: 1.400 mégawatts. Durée de vie: 60 ans.

Plus d'un million de tonnes de béton ont été utilisées pour la construction des quatre réacteurs. Une quantité trois fois supérieure à celle utilisée pour édifier Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde (828 m) à Dubaï. Plus de 250.000 tonnes de fer à béton ont été utilisés, soit six fois de plus que ce qui a servi à édifier Burj Khalifa.

Ressources humaines

L'ENEC emploie déjà 1.700 personnes, un effectif qui sera porté en 2020 à 2.500, dont de nombreux ingénieurs et techniciens.

Le programme recrute parmi de nombreuses nationalités, mais l'ENEC dit avoir comme objectif de réserver 60% des emplois aux ressortissants des Emirats arabes unis.

Un vaste programme de formation a été lancé aux profit des nationaux, notamment en direction des diplômés des écoles d'ingénieurs et de techniciens.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Les coûts de développement devraient avoisiner les 12,6 ME...

Publié le 21/06/2018

Précisions...

Publié le 21/06/2018

Retour d'Assemblée générale Gévelot...

Publié le 21/06/2018

L'innovation, dans l'ADN d'Essilor depuis son origine, est partie intégrante de la mission du Groupe, "améliorer la vision pour améliorer la vie"...

Publié le 21/06/2018

Retour d'Assemblée générale Riber...