En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Le Pen (FN): "Le combat politique ne peut pas s'exprimer que dans la rue"

| AFP | 253 | Aucun vote sur cette news
La présidente du Front national Marine Le Pen, le 9 septembre 2017 à Brachay en Haute-Marne
La présidente du Front national Marine Le Pen, le 9 septembre 2017 à Brachay en Haute-Marne ( FRANCOIS NASCIMBENI / AFP/Archives )

La présidente du Front national Marine Le Pen a assuré jeudi être "dans une opposition absolue" aux ordonnances sur le droit du travail, mais a souligné que "le combat politique ne peut pas s'exprimer que dans la rue".

"Vous croyez, vous, que le combat politique se fait dans la rue?", a lancé Mme Le Pen lors de l'émission "Questions d'info LCP-AFP-Le Monde-franceinfo", interpellée sur le fait que Jean-Luc Mélenchon était dans la rue pour s'opposer à la politique d'Emmanuel Macron.

Comme on lui faisait remarquer la proximité de son propos avec celui du chef de l'Etat, selon lequel "la démocratie, ce n'est pas la rue", Mme Le Pen a précisé: "Ca n'est pas ce que j'ai dit, j'ai dit que le combat politique ne pouvait pas s'exprimer que dans la rue".

Jean-Luc Mélenchon "manifeste, très bien, c'est parfait, mais nous, nous combattons politiquement là où nous avons été élus pour le faire et nous combattons (...) en démontant en quelque sorte la politique d'Emmanuel Macron", a-t-elle développé.

"Je suis dans une opposition absolue au texte", a également affirmé Mme Le Pen à propos de la réforme du droit du travail, contre laquelle la CGT appelle de nouveau à manifester jeudi. Une manifestation à laquelle participe le leader de La France insoumise, qui organise aussi samedi son propre cortège.

"C'est bien beau maintenant de venir, comme les syndicats qui ont appelé à voter pour Emmanuel Macron, manifester dans la rue pour canaliser la colère", a critiqué Mme Le Pen. "Ils canalisent la colère pour l'anesthésier, elle est là la réalité".

"Mais nous, nous avons combattu politiquement tout au long de cette campagne présidentielle, et depuis, cette déconstruction, cette transformation de la relation de travail fondée sur la confiance, fondée sur la durabilité, en un salariat jetable, en un contrat de mercenariat", a-t-elle affirmé.

Selon la députée du Pas-de-Calais, "la philosophie" d'Emmanuel Macron "ce n'est pas du tout la défense" des TPE et PME, contrairement à ce que souhaite le FN.

Elle a rappelé que la fusion des organisations représentatives des salariés figurait dans ses engagements de la campagne présidentielle, mais pour les TPE/PME. "Qu'est ce qu'il a fait lui? Il le fait pour tout le monde, c'est-à-dire aussi pour les grands groupes. Quelle va être la conséquence de cela? (...) C'est que les grands groupes, on va leur faciliter considérablement les licenciements collectifs".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…