En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 095.07 PTS
-0.02 %
5 090.00
-0.09 %
SBF 120 PTS
4 073.02
-0.12 %
DAX PTS
11 614.16
+0.78 %
Dowjones PTS
25 250.55
-0.35 %
7 068.67
-1.24 %
1.158
-0.01 %

Le MJS se dote d'une nouvelle présidente lors d'un congrès contesté

| AFP | 338 | Aucun vote sur cette news
Des jeunes socialistes applaudissent Martine Aubry, première secrétaire du PS, avant son discours, le 02 avril 2011 à l'Aquaboulevard à Paris
Des jeunes socialistes applaudissent Martine Aubry, première secrétaire du PS, avant son discours, le 02 avril 2011 à l'Aquaboulevard à Paris ( MARTIN BUREAU / AFP/Archives )

Le Mouvement des jeunes socialistes a annoncé samedi l'élection de Roxane Lundy à sa présidence, en remplacement de Benjamin Lucas, mais les opérations de vote lors du congrès biennal organisé à Bondy (Seine-Saint-Denis) ont été contestées par des sensibilités concurrentes.

"Les Jeunes Socialistes viennent d'élire Roxane Lundy présidente du Mouvement. Malgré une tentative d'instrumentalisation visant à mettre fin à leur autonomie, les Jeunes Socialistes sont au combat, prêts à porter la parole des jeunes et être utiles à la famille socialiste et à la gauche", a indiqué le Mouvement dans un communiqué, sans plus de précisions.

L'élection de Mme Lundy, représentante de la sensibilité majoritaire dans le mouvement (Transformer à gauche), était très largement attendue.

Toutefois deux autres sensibilités du MJS, la Fabrique du changement (aubryste) et Agir en Jeunes socialistes (social-démocrate) ont annoncé qu'elles avaient refusé de prendre part au scrutin, dénonçant un "manque de transparence".

Selon Mahaut Bertu, membre du bureau national du MJS et candidate à la présidence au nom de la Fabrique du changement, "plus de 150" participants au Congrès, sur les 500 attendus, ont refusé de prendre part au vote, dénonçant une "rupture de confiance".

"Nous avons demandé à plusieurs reprises de pouvoir disposer de la liste des membres délégués votants au congrès afin de vérifier si ces derniers étaient bien mandatés par les assemblées générales de vote des fédérations", mais "nous nous sommes vu refuser cette demande", a déploré Mme Bertu dans un communiqué co-signé par Pauline Blanc (AJS) et Lorenzo Salvador (Transformer à gauche), tandis que certains évoquaient une "triche" organisée par des "hamonistes".

"Si une partie des jeunes socialistes souhaite aujourd'hui quitter notre famille politique, nous n'en sommes pas", affirment dans leur communiqué Mme Bertu, Mme Blanc et M. Salvador.

"On pense qu'on a vocation à rester au sein de la famille" socialiste, a précisé Mme Bertu à l'AFP.

Ces remous interviennent alors que le président sortant du MJS, Benjamin Lucas, a estimé samedi dans Le Point que la sensibilité "Transformer à gauche", qu'il créditait de 65% à 75% des voix au congrès, "est sans doute plus radicale que ce qu'est l'orientation majoritaire au Parti socialiste, plus proche de Benoît Hamon".

"Il y a aujourd'hui des militants des jeunes socialistes qui ne sont plus adhérents du PS et regardent avec beaucoup d'intérêt ce qui se passe chez Benoît Hamon", lui-même ancien président du MJS (1993-95), avait-il ajouté.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

L'Eanm est le congrès de référence pour le secteur de la médecine nucléaire

Publié le 15/10/2018

Performance au rendez-vous...

Publié le 15/10/2018

Les deux sociétés de communications et d'électronique de défense Harris et L3 ont annoncé dimanche une "fusion entre égaux", qui créera un ensemble affichant des ventes annuelles de 16 Mds$.

Publié le 15/10/2018

Le projet bénéficiera d'un contrat de rémunération d'une durée de 10 ans à compter de sa mise en service prévue à la fin de l'année 2019...

Publié le 15/10/2018

Muriel Benedetto Marmilloud travaillera aux côtés du Président Directeur Général, Olivier Jallabert...